Jour de week-end à Tripoli. La sortie familiale passe désormais par le palais de Kadhafi, deux grandes maisons protégées par une série d’enceintes en béton. Un labyrinthe conçu pour être imprenable. Le palais est tombé. Allah Akbar !
Les maisons proprement dites sont de petits immeubles avec de grands patios, des halls et des volées d’escaliers intérieurs. La foule est partout, hommes en tunique traditionnelle ou en jean, femmes voilées agitant de petits drapeaux, armée de gosses de tous âges sautant (...)