Tripoli danse sur un volcan. Et parfois saute. Une énorme explosion s’est produite dans un vaste dépôt d’armes près de l’aéroport international. A l’intérieur, il y avait un stock de roquettes et d‘obus, quatre chars couverts par des arbres et un camion surmonté d’une batterie d’artillerie. Le tout, posé en tas, dans une belle pagaille, au milieu de groupes électrogènes et de colis d’uniformes appartenant au dirigeant déchu, Mouammar Kadhafi. D’où l’explosion. Bilan, deux blessés. On s’en sort bien.
Le (...)