Entre 1 et 5 : Cette fourchette, c’est à la fois l’augmentation potentielle en degrés de la température mondiale d’ici à 2100 et, ironie de l’histoire, le nombre de listes potentielles aux élections européennes qui placent l’écologie au cœur de leur programme. Toujours plus de rivalité, pour toujours moins de résultat.
Les enjeux écologiques sont aujourd’hui indissociables de tout discours progressiste et constituent la matrice clef de l’action politique voulue par bon nombre de nos concitoyens. (...)