l’ONG française basée à Lampedusa désormais empêchée de voler au-dessus de la Méditerranée pour repérer les embarcations de migrants en détresse.
"L’avion que nous avions trouvé temporairement pour continuer à voler pendant que les échanges se poursuivent avec l’autorité de l’aviation civile italienne pour afin de pouvoir reprendre les vols avec notre Colibri, part vers d’autres cieux et nous ne pouvons plus effectuer nos vols de recherche.
Depuis le début nous voulions et avons été des yeux aériens, (...)