PAKISTAN septembre 2004

Marie Dorigny et Marc Epstein

Cachemire, le paradis oublié

En 1665, François Bernier, l’un des premiers visiteurs européens, disait en parlant du Cachemire. " Le royaume dépasse en beauté tout ce que j’avais anticipé ". De nos jours, la magie du Cachemire demeure intacte malgré la guerre entre Indiens et Pakistanais qui déchire la région depuis plus de dix ans. Marie Doriggy a saisi dans ses images la lumière qui se lève sur le lac Dal, miroir dans lequel se réfléchissent les montagnes, les bateaux aux volets sculptés dans le bois de santal, les marchés flottants au milieu des fleurs de lotus, la cueillette dans les champs de safran, la transhumance ancestrale des bergers, la splendeur menacée de la capitale Srinagar avec ses mosquées, ses jardins moghols mais aussi la noblesse et la douleur des Cachemiris victimes de ce conflit qui se transforme peu à peu en guerre civile.

En 1665, François Bernier, l’un des premiers visiteurs européens, disait en parlant du Cachemire. " Le royaume dépasse en beauté tout ce que j’avais anticipé ". De nos jours, la magie du Cachemire demeure intacte malgré la guerre entre Indiens et Pakistanais qui déchire la région depuis plus de dix ans. Marie Doriggy a saisi dans ses images la lumière qui se lève sur le lac Dal, miroir dans lequel se réfléchissent les montagnes, les bateaux aux volets sculptés dans le bois de santal, les marchés flottants au milieu des fleurs de lotus, la cueillette dans les champs de safran, la transhumance ancestrale des bergers, la splendeur menacée de la capitale Srinagar avec ses mosquées, ses jardins moghols mais aussi la noblesse et la douleur des Cachemiris victimes de ce conflit qui se transforme peu à peu en guerre civile.

Biographie de l’auteur Marie Dorigny : Après une première carrière de rédactrice, Marie Dorigny, 44 ans, a rejoint le monde de la photographie en décembre 1989, ô l’occasion de la révolution roumaine. Ses reportages sur le travail des enfants, les filières de l’immigration clandestine, les formes contemporaines de l’esclavage ou la vie des femmes de banlieue ont été publiés dons la plupart des journaux et magazines français ou étrangers : Libération, Le Monde, L’Express, Le Nouvel Observateur, Elle, Géo, La Vie, Life Magazine, Time, The Independent ou Der Spiegel... Son travail pour le magazine Géo, en 1998, sur l’esclavage domestique en France est actuellement exposé dons les Fnac européennes. Elle a publié en 1993, aux Éditions Marval et pour le compte du BIT, Enfants de l’ombre, avec des textes du grand reporter de Libération, Sorj Chalandon. Elle travaille également en parallèle sur des projets plus personnels, comme celui du Cachemire, région où elle s’est rendue pour la première fois en 1991. Entre janvier 2002 et décembre 2003, elle y a effectué plusieurs séjours en vue de la publication du présent ouvrage. Depuis 2002, Marie Dorigny a rejoint l’agence Editing. Marc Epstein : Marc Epstein est grand reporter ou service monde de L’Express depuis une quinzaine d’années. Né en 1960 a Londres, ce Franco-britannique, ancien de la BBC, a réalisé de nombreux reportages dons plus de 50 pays, surtout en Asie. Depuis son premier voyage ou Cachemire, en 1990, il s’est rendu sur place une dizaine de fois, " par devoir professionnel autant que par plaisir ", dit-il. Lauréat du Grand Prix de l’Association de la Presse Diplomatique en 2001 pour sa couverture de l’Afghanistan et du Pakistan après les attentats du 11 septembre, il est co-auteur, avec Jean-Marie Pontaut, de Ils ont assassiné Massoud, paru chez Robert Laffont en 2002.

Contacter Marie Dorigny

Voir les photos du livre

septembre 2004

Par Marie Dorigny et Par Marc Epstein

plusPhotos

Envoyer par e-mail

afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article

générer une version PDF de cet article Article au format PDF


PAKISTAN