Des Français dans la tourmente afghane

Album de 98 photos.

Photos Thomas Goisque

Parmi toutes les missions des soldats français, les OMLT (Operational Mentoring Liaison Teams initiée en août 2006) se distinguent comme les plus efficaces et les plus spectaculaires. Une centaine d’hommes de la 27ème Brigade d’Infanterie de Montagne ont été chargés d’accompagner les soldats de la toute nouvelle Armée Nationale Afghane (ANA) sur les terrains de combat. La mission ne consiste pas à former les forces afghanes dans des écoles mais à les conseiller techniquement et les appuyer stratégiquement en temps réel sur les champs de bataille. Les soldats français participent ainsi dans le cadre des OMLT aux opérations de contrôle, aux patrouilles, aux programmes de désarmement et aux combats dans les régions du sud du pays où la menace talibane est la plus manifeste. Les Français se mêlent par petites unités aux combattants afghans, et instaurent un climat de confiance avec leurs homologues et la population ce qui permet d’accroître l’efficacité des opérations de terrain de l’ANA.

Les OMLT s’inscrivent dans un vaste programme de recomposition et de consolidation de l’armée afghane. Les autres programmes de formation d’officiers, d’hommes du rang et de membres d’unités spéciales poursuivent le même objectif dont l’aboutissement serait de laisser un jour l’armée nationale afghane reprendre en main la sécurité de son propre territoire de manière autonome.

Thomas Goisque a intégré pendant une semaine une OMLT et suivi une unité composée de militaires afghans et français dans le sud du pays. Là, une géologie tourmentée et hostile offre aux forces talibanes un décor parfait pour mener la guérilla de reconquête. Il fait le récit de ces missions conjointes menées souvent au milieu de la population afghane. Ces OMLT se déroulent en effet aussi bien dans les vastes glacis désolés des déserts afghans que dans les zones cultivées et peuplées où les combattants talibans possèdent des appuis traditionnels.