HAITI

Les Slams de Carole

Haïti : Failles de la terre, failles des hommes

Haiti 2010

Carole Dromer est médecin, longtemps "voltigeuse d’urgence" pour Médecins du Monde, c’est à dire envoyée en urgence sur tous les terrains de guerre et de catastrophe. De cette expérience exceptionnelle, elle a rapporté des images très fortes, quelques cauchemars et l’envie irrépressible de faire partager sa mémoire. Pour dire les choses, de véritables reportages, vus et vécus, Carole le médecin a choisi...le Slam. Grands-Reporters publie ses textes, forts, riches de poésie et d’humanité. A suivre !

Trente seconde la terre a tremblé

Trente seconde pour tout écrouler

Un air d’apocalypse cruelle

A travers les poussières, l’irréel…

Haïti,

Sans cesse les hommes l’ont maltraitée :

L’esclavage, souvenirs amers,

L’indépendance payée si chère,

Les « tontons macoutes », les « chimères »…

Dictatures, et répressions austères

L’ont appauvrie jusqu’à sa terre

Haïti,

Sans cesse les cieux l’ont maltraitée :

Les pluies torrentielles et les vents

Les tempêtes et les ouragans…

Les boues déferlant du néant

Ont submergé des mois durant

Des villes entières et des champs

Trente seconde la terre a tremblé

Trente seconde pour tout écrouler

Un air d’apocalypse cruelle

A travers les poussières, l’irréel…

Haïti,

Cette fois c’est la terre qui défaille

Pourquoi tant de béton sur une faille ?

Le sable et le ciment ça se travaille,

Le dosage n’est pas un détail

Pourquoi pas assez de ferraille ?

Mourir là-dessous, tu parles de funérailles !

Tous ces visages, vides, égarés

Ces membres lacérés, décharnés

Jusqu’à l’ultime, jusqu’à l’os.

Cette tête qui n’est plus qu’une grosse bosse

Cette petite fille qui ne sait plus marcher

Et cet enfant recroquevillé

Trente seconde la terre a tremblé

Trente seconde pour tout écrouler

Un air d’apocalypse cruelle

A travers les poussières, l’irréel…

Photo Sandra Rude

Haïti,

Si la souffrance est à tiroir

C’est que les gens ont la mémoire

Mais, malheureusement, faut me croire,

Ici gouverner n’est pas prévoir !

Pourvu que cette secousse d’un soir

Réveille la notion de devoir

A ceux qui auront le pouvoir

Les failles sont avant tout celles des hommes

Plus que du ciel et de la terre en somme !

Trente seconde la terre à trembler

Trente seconde pour tout écrouler

Combien de temps pour tout redresser ?

Pour y croire, faut être fou à lier

Mais eux seuls pourront y arriver !

Par Carole Dromer

plusPhotos

Envoyer par e-mail

afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article

générer une version PDF de cet article Article au format PDF


HAITI