ETHIOPIE

Fenêtre sur l’Afrique

Le nouvel album photo d’Hans Silvester sur l’Afrique

Depuis maintenant cinq années, Hans Silvester sillonne inlassablement la vallée de l’Omo en Éthiopie. Il y est retourné à vingt reprises, prenant le temps de se faire accepter par la population locale, de connaître les villages, les traditions et les hommes. Après Le Peuple de l’Omo et Les Habits de la nature, Fenêtre sur l’Afrique nous fait découvrir un village éthiopien à travers l’encadrement de la fenêtre d’une case. Une approche originale qui nous permet de comprendre le microcosme que représente un village africain, sa hiérarchie, ses différentes religions, ses activités licites et illicites et même ses voyageurs de passage. Une démarche systématique, presque sociologique, mais avec tout le charme et la sensibilité de l’oeil d’Hans Silvester, une grande fresque africaine...

Né en 1938 en Allemagne, Hans Silvester fait ses premières photos à l’âge de douze ans. Défenseur inconditionnel de la nature, il publie en 1960 un livre remarqué sur la Camargue avec un texte de Jean Giono. Les derniers reportages de ce grand voyageur l’ont mené en Éthiopie, dans la vallée de l’Omo où il a photographié les peintures éphémères corporelles et les parures végétales des Mursi et des Surma. Ce travail a donné lieu à deux livres : Les Peuples de l’Omo et Les Habits de la nature. Il est l’auteur de nombreux ouvrages aux Éditions de La Martinière parmi lesquels Au gré du vent, C’était hier ou encore Les Chevaux de Camargue.

Se procurer l’album

Par Hans Silvester

plusPhotos

plusDessins

Envoyer par e-mail

afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article

générer une version PDF de cet article Article au format PDF


ETHIOPIE