"Les reliques d’un amour brisé..."

« En classant mes archives comme on range les reliques d’un amour brisé dans sa boîte à souvenirs, un peu comme la Jeanne de Maupassant compulse ses vieux calendriers à la fin d’Une vie, j’ai éprouvé l’envie de revenir sur mes années russes, ce maelström de sensations contradictoires, parfois furtives et brulantes comme des shoots de vodka, le plus souvent diffuses, vagues, spleenétiques, lancinantes, parfaitement insondables.

L’âme Russe s’épanche en méandres inextricables. Air connu. Mais elle est aussi contagieuse : regardez une seule fois tomber la neige par la fenêtre d’un train tandis que des voyageurs éméchés chantent Podmoskovnie vetchera dans le compartiment d’à côté, assistez à la représentation de Casse Noisette au Bolchoï un 31 décembre puis sortez sur la Place Rouge célébrer minuit au champagne par moins vingt degrés, écoutez un violon pleurer la Vocalise de Rachmaninov en songeant que le compositeur ait pu écrire je ne sais rien d’autre qui ne s’écroule aussi vite que la vie, ou perdez-vous dans les yeux de la première Natacha venue (ne cherchez plus pourquoi le baron d’Anthès a tué Pouchkine) et vous serez pris. Irrémédiablement.

Vous aurez beau vous croire immunisé contre les stéréotypes hollywoodiens égrainés dans Docteur Jivago, un étrange poison vous aura été inoculé, qui fera de vous un être plus « Russe », c’est à dire infiniment moins raisonnable.

Pour dire « ma » Russie sans plus jamais prétendre expliquer « la » Russie, j’ai rassemblé cette collection impressionniste ; une arlequine de photographies désormais muettes, petites touches de gris et de couleurs primaires qui, au fil des pages, dessineront peut-être le paysage plus ou moins cohérent de mes impressions. Un pêle-mêle avec ce préambule pour toute légende. »

Exposition

Impressions russes Photographies de Jean-Luc Moreau Deleris Exposition proposée dans le cadre de l’Année France-Russie 2010 par le Consulat Général de la Fédération de Russie à Strasbourg, la Bibliothèque Nationale et Universitaire, la Ville de Strasbourg. Du samedi 2 octobre au samedi 6 novembre Rencontre avec le grand reporter photographe Jean-Luc Moreau Deleris

Horaires d’ouverture :

Mardi : 10h-12h et 14h-18h Mercredi : 10h-12h et 14h-18h Jeudi : 14h-19h Vendredi : 10h-12h et 14h-18h Samedi : 10h - 12h et 14h-17h

Du samedi 2 octobre au samedi 6 novembre – Médiathèque Centre Ville.

Rencontre avec l’auteur.

Samedi 16 octobre à 15h00 : l’exposition sera complétée par une rencontre du grand reporter avec le public.