Russie : Je t’aime, je te bats

Album de 82 photos.

Photos Marie Dorigny

Chaque année, 12 000 femmes sont tuées en Russie par leur conjoint ou leur concubin. En comparaison, dix ans de guerre en Afghanistan ont coûté la vie à « seulement » 10 000 soldats soviétiques. Toutes les 40 minutes, une femme russe meurt sous les coups de son compagnon. Et chaque jour, elles sont plus de 35 000 à être battues. D’où vient cette violence ? Pour les spécialistes de la Russie, l’égalité des sexes revendiquée par le régime soviétique n’aurait été qu’un leurre. Malgré la propagande officielle, cette parité prônée dans le monde du travail n’a jamais franchi le seuil de la maison. Les femmes pouvaient bien exercer des métiers traditionnellement masculins, au sein de leur foyer, elles devaient réintégrer le rôle traditionnel d’épouse et de mère dévouée.

Dans le même temps, 56 000 autres étaient sérieusement blessées, voire laissées invalides de façon permanente par leurs compagnons. Chiffres fournis en 2002 par le gouvernement russe au Comité des Nations Unies pour l’Elimination de la Discrimination Contre les Femmes (CEDCW).

Lire l’article complet