ISRAEL , ERYTHREE 19 octobre 2015

Israël

L’EDITO : " Habtom et ses bourreaux", par Léonard Vincent.

Notre époque aime les tueries. Hier, dans la gare routière de Beersheba, dans le sud d’Israël, un jeune homme a d’abord abattu un garçon en uniforme avant de se mettre à tirer au hasard dans la foule.

Le tueur a été tué. Onze passants ont été blessés, dont trois très sérieusement. Et un quidam a été lynché. La presse est peu diserte à son sujet. « Un demandeur d’asile érythréen, venu à Beersheba pour chercher un visa (...,) a été abattu par un agent de sécurité qui l’avait pris à tort pour un terroriste », dit laconiquement Haaretz.

L’Érythréen fuyait le massacre, il s’est écroulé, transpercé par plusieurs balles. Sur la vidéo d’un téléphone portable, on le voit maintenu au sol par une chaise, puis plusieurs fois frappé à coup de pied à la tête. Un homme projette même la masse d’un banc sur le crâne déjà difforme du jeune Africain.

Certains profiteront de cet assassinat pour faire valoir leurs opinions politiques. Je voudrais simplement nous inciter à avoir une pensée pour Habtom Zarhum, car apparemment tel était son nom.

Il avait 29 ans et travaillait dans un champ du Néguev. On ignore s’il avait connu les villas de torture dans le Sinaï, de l’autre côté des barbelés israéliens. On ignore aussi quand et comment il avait quitté l’Érythrée. On pourrait aller interroger ses amis, les filles qu’il trouvait jolies, se rendre aux endroits qu’il aimait. On écouterait sa chanson fétiche, on goûterait son sandwich favori. On parlerait de ses espoirs.

On pourrait rendre justice à Habtom. Emprisonner ses bourreaux. Mais, surtout, lui redonner son nom. Pour qu’il soit autre chose que ce bout de chair méconnaissable et flouté, allongé dans une flaque de sang, à la merci de ceux qui utilisent sa mort pour gagner leur guerre.

L.V

19 octobre 2015

Par Léonard Vincent

plusPhotos

plusDessins

Envoyer par e-mail

afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article

générer une version PDF de cet article Article au format PDF


ISRAEL

ERYTHREE