Cinéma. A voir dans les salles.

Le thème : Algérie, 1959. Les opérations militaires s’intensifient. Dans les hautes montagnes Kabyles, Terrien, un lieutenant idéaliste, prend le commandement d’une section de l’armée française. Il y rencontre le sergent Dougnac, un militaire désabusé. Leurs différences et la dure réalité du terrain vont vite mettre à l’épreuve les deux hommes. Perdus dans une guerre qui ne dit pas son nom, ils vont découvrir qu’ils n’ont comme pire ennemi qu’eux-mêmes.

Notre opinion : Enfin, un vrai film de guerre sur l’Algérie. Pas de contrainte militante. Pas de bons d’un côté et de méchants de l’autre. Mais une histoire, celle d’hommes plongés dans l’Algérie des opérations du plan Challe ("Jumelles", "Etincelles", "Pierres précieuses") engagé contre le FLN. Beaucoup de choses sont clairement exposées. Emploi du napalm, de la torture et des exécutions sommaires, - les "corvées de bois"- et la négation officielle d’une guerre qui ne veut pas dire son nom, côté français. Massacres collectifs, mutilations, - égorgement, nez et lèvres coupées- et une politique systématique de la terreur, côté FLN, qui n’hésite pas à assassiner une partie de sa population pour la forcer au ralliement. Le film traite aussi de ces Algériens nombreux , issus de la même histoire mais pris entre deux feux, et qui combattent avec l’armée française ou le FLN au gré de leurs convictions, des circonstances ou de leur histoire personnelle. Et ceux-là se sont entretués. Il traite également d’un aspect fondamental de toute guerre, la déshumanisation au fil du temps et des épreuves qui met tout soldat, combattant endurci ou intellectuel humaniste, à la torture, la sienne et celle des autres. Le scénario, solide, est écrit par un connaisseur de cette époque, Patrick Rothman, qui travaille depuis trente ans sur le dossier. Un seul point d’interrogation, mais de taille sur la vérité historique, concerne une scène qui montre le massacre de tout un village par l’armée française, à la mitrailleuse de surcroit... ce qui ne correspond à rien de connu. Dommage. Pour le reste, le scénario, la réalisation, le jeu des acteurs, la photo...tout est bon et sonne juste. Un film excellent et qui rompt avec les clichés.

A voir donc, absolument. Sortie le 3 octobre 2007.