Mali, les merveilles de Tombouctou

Album de 75 photos.

Photos Jean-Luc Manaud

Le fleuve Niger parcourt le Mali d’Ouest en Est en décrivant une grande boucle qui constitue la véritable épine dorsale du pays. Tout le long de son cours, ou dans son voisinage immédiat, s’échelonnent les grandes cités du Mali, de Bamako à Gao, en passant par Sègou, l’ancienne capitale du royaume Bambara, Djénné, la ville sainte, Mopti, le grand port fluvial, et enfin la mythique Tombouctou. Le fleuve traverse l’aire des grands empires. Des épopées fabuleuses racontent la vie des rois et des civilisations qui se sont succédé sur cette terre de vieille culture. Il est depuis toujours la grande voie de communication du Sahel. C’est le trait d’union entre les régions qu’il irrigue.Une mosaïque ethnique étonnante s’est implantée sur ses rives, en particulier dans le "delta intérieur", nom donné à la région inondable qui va de Djénné à Tombouctou. La population y vit au rythme des crues et des décrues. Ici, le fleuve règle le mode de vie. Si une année il ne déborde pas et n’irrigue pas la plaine, c’est la sécheresse et la famine qui approchent.

LIRE : LA PASSION DU DESERT.

Mauritanie-Niger-Egypte... La traversée de l’Atlantique à la Mer Rouge

Aller sur le site de Jean-Luc Manaud

Voir les tirages de collection