La Base sous-marine de Bordeaux propose, du 15 mai au 8 juillet 2012, une exposition haute en couleur : Les Mondes nomades de Federica Matta.

JPG - 445.3 ko

Federica Matta est née en 1955 dans une famille d’artistes nomades et a grandi à l’intérieur du monde de l’art. Artiste inclassable, elle fait partie de ces créateurs dont la force expressive se moque des modes et des courants. Grande voyageuse elle est allée sur tous les continents ramenant de chacun de ses voyages des carnets emplis d’histoires... « J’ai passé ma vie à voyager et j’ai grandi avec les dieux et les esprits des cultures primitives ».

PNG - 281.3 ko

L’exposition de la Base sous-marine nous transporte dans ces mondes qu’elle réinvente afin de nous faire voyager à travers ces mythes et cultures. Édouard Glissant disait d’elle : « Elle peint, dessine, sculpte dans toutes les langues du monde ».

JPG - 489.7 ko

Son œuvre est prolifique, colorée, utilisant avec égal bonheur, la peinture, le dessin, la sculpture mais aussi les bijoux, les objets dérivés. Une œuvre qui invite à pénétrer dans son monde imaginaire et poétique.

JPG - 587 ko

Une sélection de 150 œuvres, constituée de peintures, sculptures, objets, dessins, jalonne la visite de cette exposition et s’offre au public dans un parcours onirique.

JPG - 499.5 ko

Depuis septembre 2011, Federica Matta a invité 14 classes du quartier de Bacalan et du Grand Parc à imaginer, écrire, dessiner. Chaque mois, durant une semaine, elle a travaillé avec les élèves dans le cadre d’ateliers artistiques. Toutes ces rencontres furent enrichies de créations. Parallèlement à l’exposition de Federica Matta, pendant 6 semaines, tous ces enfants exposeront

JPG - 543.1 ko

La Maison des enfants, détail, 1992, coll. part.. comme de véritables artistes. IIs invitent à venir découvrir dans les alvéoles de la Base les travaux qu’ils ont réalisés, guidés par Federica Matta. Cette exposition s’intitule Voyage des imaginaires. Une action culturelle menée en partenariat avec l’Inspection de l’Académie de laGironde.

Les Mondes nomades de Federica Matta 15 mai - 8 juillet 2012 Vernissage le 24 mai 2012 à 19 h

Voyage des imaginaires 15 mai - 25 juin 2012 Vernissage le 14 mai 2012 à 11h

Pour plus d’informations, pour obtenir les visuels, pour toutes autres questions vous pouvez contacter : Camille Boyer Tél. 05 56 11 11 50 Email : ca.boyer@mairie-bordeaux.fr

Entrée Libre de 13 h 30 à 19 h du mardi au dimanche (sauf lundi et jours fériés)

La Base sous-marine de Bordeaux

PNG - 369.7 ko

La Base sous-marine est un lieu hors du commun dans la ville de Bordeaux. Construite entre 1941 et 1943 par l’occupant allemand, elle était destinée à accueillir des sous-marins. C’est un gigantesque bunker organisé en 11 alvéoles liées entre elles par une rue intérieure. L’ensemble couvre une superficie de 43 000m2.

PNG - 617.2 ko

Aujourd’hui, c’est un lieu culturel avec une programmation pluridisciplinaire : concerts d’art lyrique, de jazz, spectacles de théâtre, de danse… En résonnance avec le lieu, on peut découvrir des expositions temporaires de sculpture, de peinture, de photographies. Les expositions Les Mondes nomades de Federica Matta et Voyage des imaginaires s’inscrivent dans cette ligne.

L’auteur

PNG - 321.6 ko

Federica Matta est née en 1955, dans une famille d’artistes nomades et a grandi à l’intérieur du monde de l’art. Elle vie et travaille à Paris. « J’ai passé ma vie à voyager et j’ai grandi avec les dieux et les esprits des cultures primitives ». Son œuvre témoigne de ces nombreux voyages à travers le monde et l’ensemble de son travail artistique est une synthèse de ces différentes cultures qu’elle a traversées. Elle peint, dessine, sculpte dans toutes les langues du monde.

Federica Matta vit et travaille à Paris. De nombreuses expositions de ses peintures et de ses sculptures lui sont consacrées en France et à l’étranger.

La base sous-marine

JPG - 394.8 ko

L’exposition à la Base sous-marine, à travers une centaine d’œuvres, témoigne du foisonnement de sa production, de la diversité de son expression plastique (sculpture, dessins, maquettes, peinture, jeux…). Nous avons proposé de rendre la Base sous-marine ludique. Pour cela, le parcours de l’exposition est conçu comme une traversée onirique. On emboîte le pas de Federica : le visiteur s’engouffre dans son imaginaire, il voyage dans un univers fantastique de mondes colorés, peuplés de créatures étranges. Les tableaux présentés sont comme des rêves d’enfants, ils fourmillent de sirènes, de fleurs, de lunes, de soleils, de vagues, de cœurs, d’yeux, de sourires, de fusées, de planètes, de totems, d’oiseaux, de divinités… Tous invitent à se perdre dans ces mondes inconnus, issus d’une mythologie foisonnante qu’il faut explorer. Le visiteur peut déambuler librement dans des espaces. Il entrera tout d’abord dans un univers cosmogonique où, dans un espace céleste, la lune prend le soleil dans ses bras, les planètes, les étoiles, les comètes voyagent.

JPG - 408.8 ko

Puis le visiteur découvrira un jardin imaginaire parsemé de fleurs-totems aux couleurs vives, où se baladent des « chamanimaux » aux formes fantasques, où grouillent des diablotins farceurs aux sourires éclatant, il osera s’égarer dans un labyrinthe. Ensuite, il plongera dans les profondeurs des mers où sirènes, vagues, dragons se perdent dans des courbes ininterrompues, imbriquées les unes dans les autres, à l’infini. Il voyagera avec Iemanja, créature mythique des légendes brésiliennes. Toutes ces déambulations sont comme des carnets de voyages aux allures de parcours initiatique. Le voyage se terminera dans une grande aire de jeu : jeu de l’oie, jeux des échelles ; boîtes à images, puzzle, etc. Une exposition qui nourrira l’imagination des petits et des grands.