FRANCE , INDONESIE 23 septembre 2014

Thomas Dandois et Valentine Bourrat toujours détenus...depuis le 6 août dernier.

Lettre à Laurent Fabius.

Le Prix Albert Londres et la Scam interpellent le ministre des Affaires Etrangères.

Le Prix Albert Londres et la Scam ont envoyé une lettre à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères pour l’interpeller sur le sort de Thomas Dandois et Valentine Bourrat, journalistes-reporters détenus depuis maintenant plus d’un mois et demi pour être entrés avec un visa de tourisme en Papouasie Occidentale, ex-Irian Jaya, pour effectuer un reportage sur la situation locale. Au terme de la loi indonésienne, ils risquent un long procès et une condamnation à 40 000 dollars d’amende et à cinq ans de prison.

....................................................................................

Le texte de la lettre

"""""""""""""""""""""""""""

PNG - 41.8 ko

Paris, le 22 septembre 2014

Monsieur Laurent Fabius Ministère des affaires étrangères

Monsieur le Ministre,

Comme vous le savez, Valentine Bourrat et Thomas Dandois sont retenus injustement par les autorités indonésiennes depuis le 6 août dernier. Leur famille, leurs amis, mais aussi les professionnels que nous sommes, sont très inquiets de voir cette situation perdurer.

Nous voulons d’abord témoigner de leur professionnalisme, un instant contesté par les autorités locales. Thomas a même plusieurs fois concouru au Prix Albert Londres où le jury a pu apprécier son talent indéniable.

Nous ne doutons pas que l’État français agisse au mieux pour obtenir la libération de nos confrères mais nous souhaitons vous assurer de notre plus grand intérêt et de notre vigilance dans le suivi de cette affaire.

A l’heure où l’Indonésie entend participer dans les prochains mois à plusieurs manifestations internationales rassemblant de nombreux pays démocratiques, nous comptons sur l’Etat français et vous en particulier pour rappeler aux autorités indonésiennes les valeurs de la liberté d’information qui ne saurait souffrir d’aucun accroc.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Ministre, nos respectueuses salutations.

Julie Bertuccelli Président de la Scam

Annick Cojean Présidente du Prix Albert Londres

"""""""""""""""""""""""

...........................................................................................................

Lire le dernier point sur l’affaire

23 septembre 2014

Par Jean-Paul Mari

plusPhotos

plusDessins

Envoyer par e-mail

afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article

générer une version PDF de cet article Article au format PDF


FRANCE

INDONESIE