FRANCE , BOSNIE

Reporters de guerre(s)

Il y a 20 ans, l’actualité vivait au rythme des obus serbes qui s’abattaient jour après jour en Bosnie sur Sarajevo assiégée. L’équipe d’Interception a retrouvé dans la ville-symbole de la résistance bosniaque quelques-uns des reporters qui nous ont fait vivre à partir du printemps 1992 le calvaire des habitants de Sarajevo.

Trois ans et demi durant, ces journalistes souvent très jeunes, parfois débutants, ont partagé le quotidien des Sarajéviens. Comme eux, ils ont risqué leur vie au fil des mois. Eric Biegala a été l’un de ces reporters. Il a été le correspondant de Radio France dans la ville en état de siège.

Au cours du printemps dernier, il a retrouvé dans la capitale de la Bosnie indépendante ceux qui, comme lui, ont décidé il y a 20 ans de quitter une existence en paix pour être les témoins d’un conflit armé au sein même du continent européen.

D’avril 1992 à décembre 1995, le bombardement incessant de Sarajevo par l’artillerie serbe et la précision assassine des snipers auraient fait 10.000 morts ; les balles et les obus du général Mladic n’ont évidemment pas épargné les correspondants de guerre. La paix venue, certains des survivants ont subi un autre combat : un combat contre la névrose traumatique.

Écouter l’émission "Interception" sur France Inter.

Par Jean-Paul Mari


FRANCE

BOSNIE