FRANCE

Grand Prix et Prix du public

"Sans blessures apparentes" de Jean-Paul Mari

•Grand prix du Figra 2010, et prix du public : « Sans blessures apparentes », de Jean-Paul Mari et Franck Dhelens. Diffusé en juin prochain sur France 2, dans l’émission Infrarouge, ce film évoque les blessures psychologiques de militaires, d’humanitaires ou de reporters ayant travaillé sur des conflits. Selon Yves Boisset, si tous les films étaient comme celui-ci, « Cannes deviendrait une banlieue du Touquet ».

LE DOCUMENTAIRE EST DESORMAIS DISPONIBLE SUR VODEO

Festival international du grand reportage d’actualité

Ce documentaire de 63 minutes parle des traumatismes psychologiques, le phénomène de la Névrose traumatique", que subissent pendant les guerres les militaires combattants et les civils, parmi lesquels reporters et humanitaires.

Jean-Paul Mari, grand reporter au "Nouvel Observateur" depuis plus de 25 ans, a couvert de nombreux conflits à travers le monde, notamment en Bosnie, au Rwanda, en Afghanistan et en Irak. Fin 2008, il a publié un ouvrage, également intitulé "Sans blessures apparentes", sur les blessures invisibles causées par la guerre.

Le film est produit par Mano a Mano.

Le Prix spécial du jury a été décerné à "Mines d’uranium : le scandale de la France contaminée" d’Emmanuel Amara et Romain Icard, qui se penche sur la dissémination de déchets radioactifs issus des mines exploitées jusqu’à 2001.

Vingt-et-un films en compétition au Festival du... Alerte à la bombe à TF1 pour une émission de... NRJ Group redevient rentable en 2009 avec un... Le feu vert à TF1 pour racheter TMC et NT1... "Torture made in USA" de Monique Robin, qui revient sur les pratiques employées par l’administration Bush en Afghanistan, à Guantanamo et en Irak, a été récompensé par le Prix Olivier Quemener - Reporters sans frontières.

Le Prix de l’investigation est revenu à Paul Moreira pour "Afghanistan, sur la piste des dollars", une enquête sur le sort des investissements de la communauté internationale pour reconstruire le pays.

Le Prix de l’image a été attribué au film portugais "Moi et mes frères" (Eu e os meus irmao) de Candida Pinto sur les orphelins du Mozambique.

"Le juge et l’affaire des dioxines" de Clarisse Feletin, sur l’enquête d’un magistrat sur un incinérateur à ordures qui semble être la cause d’une série de cancers, s’est vu décerner la mention spéciale du jury, présidé par le cinéaste Yves Boisset.

"Femmes en filigrane" a été récompensé par le Prix jury jeunes, et "Un si long voyage" par le Prix "Autrement vu" des cinémas du Nord-Pas-de-Calais.


FRANCE