Une équipe de France 3 Ile-de-France s’est fait voler sa caméra et l’un des journalistes a été frappé, lundi 26 novembre, à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), où des violences ont éclaté après la mort de deux adolescents dans une collision avec une voiture de police, indiquent la chaîne et Noé Salem, le journaliste agressé. "Nous sommes arrivés vers 14h00 sur les lieux de la collision, il y avait un groupe de jeunes. On a commencé à faire des interviews. Une personne plus agressive est arrivée ensuite, entourée d’une petite dizaine de personnes, venues exclusivement pour voler la caméra. J’ai résisté, ils m’ont traîné sur 5 ou 6 mètres en me donnant des coups au visage, à l’oreille, les cervicales, au genou, sur les reins...", a déclaré à l’AFP le journaliste reporter d’images agressé.