Accusé d’espionnage et emprisonné depuis neuf mois.

Un photographe à la personnalité très controversée

Jean-Paul Ney,photographe indépendant français arrêté à Abidjan depuis le 27 décembre 2007 et détenu depuis dans le cadre d’une instruction sur un "complot" présumé visant à saboter le processus de paix. Ce journaliste a collaboré avec plusieurs médias sur des affaires touchant le milieu militaire et le renseignement. Jean-Paul Ney a été arrêté à proximité du siège de la Radiotélévision ivoirienne (RTI) à Abidjan, le 27 décembre, en compagnie d’un groupe d’individus non identifiés. Il a été détenu à la gendarmerie d’Abidjan, puis au siège de la Direction de la surveillance du territoire (DST). Le journaliste diffuse habituellement ses clichés via l’agence Gamma, qui avait connaissance de son intention de réaliser un reportage en Afrique. Il serait détenu dans le cadre d’une enquête ouverte à la suite d’un "complot" déjoué, dénoncé le 28 décembre à Bouaké (Centre) par les Forces nouvelles (FN), l’ex-rébellion qui contrôle depuis 2002 la moitié nord du pays et qui a signé en mars un accord de paix avec le président Laurent Gbagbo. Ce "complot" aurait été ourdi, selon les FN, par l’ancien putschiste Ibrahim Coulibaly, dit "IB", en exil au Bénin.