Eric Bouvet

En 1969, âgé de 8 ans, Éric Bouvet est réveillé par ses parents en pleine nuit pour regarder les premiers pas de l’homme sur la lune, à la télévision. Les images resteront gravés en sa mémoire. Une douzaine d’année plus tard, il en fait son cheval de bataille. Il devient photojournaliste, en rentrant à la prestigieuse Agence Gamma en 1981. Indépendant depuis 1990, il travaille ses propres sujets en tant que journaliste, il les produit, les photographie, les édite. Depuis plus de trois décennies il couvre les plus grands événements marquants de l’humanité. Ses reportages sont publiés dans les plus grands magazines internationaux : Time, Life, Newsweek, Paris- Match, Sunday-Times Magazine, Stern, New-York Times, Der Spiegel, Figaro Magazine... Son travail a été récompensé par de nombreux prix : 2 Visa d’or, 5 World Press, le prix Paris Match, le prix du correspondant de guerre, le prix du Public de Bayeux, la médaille d’or du 150éme anniversaire de la photographie. Depuis maintenant 14 ans, il met en place des workshops au sein des Rencontres d’Arles, à Paris dans son atelier et lors de différents festivals français et étrangers (Croatie, Suisse, Turquie, Espagne...).

Contacter Eric Bouvet

Envoyer un message

Livres

EN DERIVANT AVEC ULYSSE.

Si Ulysse revenait aujourd’hui en Méditerranée, que trouverait-il  ? Une Mare Nostrum, une mer commune à tous ses habitants ou un espace coupé en deux, éclaté, balkanisé. Divisé au gré des rivalités, des cultures et des religions, entre les « civilisés  » et les « barbares  ». Serait-il plus étonné par les progrès réalisés ou horrifié par ses plaies ? Les hommes auraient-ils réussi à avoir enfin le même Dieu autour de la même mer ?

La Méditerranée aurait-elle réussi à rester le centre de la culture, la lumière du monde, un joyau de l’humanité ou, frappée par une décadence effrayante, s’était-elle transformée un cul de basse-fosse de l’intelligence  ? Ulysse pourrait-il nous dire qui nous sommes  ? Me dirait-il aussi, comme Tirésias, qui je suis  ?

Être méditerranéen, est-ce avoir une identité ou n’être plus que le « Personne  » de Polyphème, quelqu’un aux origines diluées dans un monde mondialisé. Moi qui suis né sur ces côtes, amoureux et souffrant au bord de la mer, sidéré par les guerres mais hypnotisé par la lumière d’après incendie, qui suis-je ? Qui sommes-nous  ? Perdus ou sauvés  ?

Il n’y a qu’un seul moyen d’obtenir une réponse à toutes ces questions. Refaire, pas à pas, ce grand voyage avec lui.

En dérivant avec Ulysse.

- Sélectionné pour le Prix Renaudot.

- Prix Encre Marine 2018

Éditions J-C Lattès

En savoir plus