Marie-Laure De Decker

Marie-Laure de Decker est née en 1947 De 1967 • Elle photographie Man Ray, Duchamp, Arrabal, Topor, Séjour au Viêt Nam et travaille pour Newsweek. 1973- 1979 , Collabore avec l’agence Gamma, voyage au Tchad, en Union Soviétique, aux États-Unis et photographie Gilles Deleuze, Pierre-Jean Jouve, Patrick Modiano, Gabriel Garcia-Marquez… 1983 -1986 Séjours au Chili, en chine, en Afrique du Sud Elle débute une activité de photographe de plateau, en particulier sur les films de Maurice Pialat (Van Gogh, Sous le soleil de Satan, Le Garçu…). Elle se lance dans la photographie de mode et la publicité pour de nombreux magazines. 1992/1993, elle poursuit son travail en Afrique du sud, où elle rencontrera Nelson Mandela. Elle s’installe dans le Tarn, et poursuit sa carrière.

Contacter Marie-Laure De Decker

Envoyer un message

Livres

"Les Brésiliens".

Bienvenue au pays des superlatifs. Au Brésil, tout est o maior do mundo, « le plus grand du monde ». C’est « le plus grand pays catholique du monde », le « plus grand carnaval du monde », le « plus grand stade de football du monde » ? Et bien sûr « Dieu est Brésilien ». Mais si l’on va au-delà de ces quelques clichés, qu’est ce qui rassemble les Brésiliens ? Dans les mégalopoles, les habitants des favelas, peinent encore à se comprendre. Si la violence affecte principalement les jeunes Noirs des périphéries et des favelas - affichant un taux de 29 homicides pour 100 000 habitants - comment le Brésil, où se côtoient Noirs, Indiens, métis et Blancs peut-il être si divers et si raciste à la fois ? 7e puissance mondiale, leader économique du cône sud, grenier du monde, pays de la biodiversité, le Brésil est aujourd’hui un pays « émergé » . Un voyage humain, coloré et rythmé.

Lire un chapitre

En savoir plus