Retour au format normal


Visa à Perpignan.
Guantanamo, mon amour

17 septembre 2012

par 01. Jean-Paul Mari

Les visages sont durs, très présents, presque en relief. Ils vous regardent, vous accrochent, vous gênent. Des gueules, ils ont de sacrées gueules ces hommes-là ! On s’approche, un peu aimanté, le nez sur les légendes. Celui-ci : "Ayeb Mohammed, Ouïghour chinois. Arrêté en 2001, libéré en 2006. Renvoyé en Albanie." On remarque le visage de l’homme, son regard vague. Il doit se poser la même question que nous : pourquoi renvoyer un chinois en Albanie ? Et celui-ci.... Lire la suite dans les "carnets d’un grand reporter"

01. Jean-Paul Mari