MALI

  • Mali, les merveilles de Tombouctou

    Voyage sur l’eau, de Bamako à Gao en passant par la mythique Tombouctou.

    En remontant le fleuve des sables

    Le fleuve Niger parcourt le Mali d’Ouest en Est en décrivant une grande boucle qui constitue la véritable épine dorsale du pays. Tout le long de son cours, ou dans son voisinage immédiat, s’échelonnent les grandes cités du Mali, de Bamako à Gao, en passant par Sègou, l’ancienne capitale du royaume Bambara, Djénné, la ville sainte, Mopti, le grand port fluvial, et enfin la mythique Tombouctou.
Le fleuve traverse l’aire des grands empires. Des épopées fabuleuses racontent la vie des rois et des civilisations qui se sont succédé sur cette terre de vieille culture. Il est depuis toujours la grande voie de communication du Sahel. C’est le trait d’union entre les régions qu’il irrigue. Une mosaïque ethnique étonnante s’est implantée sur ses rives, en particulier dans le "delta intérieur", nom donné à la région inondable qui va de Djénné à Tombouctou. La population y vit au rythme des crues et des décrues. Ici, le fleuve règle le mode de vie. Si une année il ne déborde pas et n’irrigue pas la plaine, c’est la sécheresse et la famine qui approchent.

    Le fleuve Niger parcourt le Mali d’Ouest en Est en décrivant une grande boucle qui constitue la véritable épine dorsale du pays. Tout le long de son (...) Lire la suite
    30 novembre 2007
  • le fleuve des sables (Livre)

    Présentation de l’éditeur Ce livre présente les photographies du fleuve Niger réalisées par Jean-Luc Manaud au cours de plusieurs années. Des textes courts et des légendes racontent l’histoire et la vie du fleuve ainsi que l’aventure vécue par Jean-Luc Manaud sur ses eaux et ses rives.

    L’auteur vu par l’éditeur Jean-Luc Manaud a réalisé les photographies du "Désert nu". Il est né en 1948, dans le sud tunisien, et y a vécut jusqu’à l’âge de 14 ans. Photographe depuis 1977 et reporter depuis 1980, il a couvert de nombreux conflits, sans jamais rompre avec le Sahara, le désert, l’Afrique, les nomades. De plusieurs voyages sur le fleuve Niger, dont il connaît les moindres méandres, il a rapporté des centaines de photographies. Martine Ravache est née sous le ciel breton, du signe du poisson et a toujours aimé les images. Elle les a cherchées, contemplées, analysées, commentées à travers l’écriture et le voyage. La rencontre avec Jean-Luc Manaud, puis celle de Gisèle Freund lui donnent un goût particulier pour la photographie. Critique au Magazine littéraire depuis 1991, elle est également l’auteur de "Enquête sur portraits". Dans cet essai, elle fait se rencontrer deux images et leurs deux photographes. De cette rencontre naît une histoire.

    Ce livre présente les photographies du fleuve Niger réalisées par Jean-Luc Manaud au cours de plusieurs années. Des textes courts et des légendes (...) Lire la suite

  • Alerte : situation au Nord Mali.

    AZAWAD.. La situation sanitaire et alimentaire du Nord Mali devient de plus en plus critique. Les villes de Tombouctou, Gao et Kidal n’ont plus d’eau potable,ni médicaments, ni ravitaillement. De nombreuses familles ont fui en brousse, pour échapper aux combats et au harcèlement des différents groupes antagonistes.

    TAKARDE N’SSALAN Lettre d’information G. C. AUDE MALI 1 er Mai 2012

    Le refus de la reconnaissance de son « indépendance » par la communauté internationale (compréhensible par ailleurs) et l’imbroglio politique engendré (...) Lire la suite

  • Tombouctou : l’islam des barbares

    "Carnets d’un grand reporter"

    Après la destruction des mausolées au Nord-Mali

    Les nouveaux barbares ont encore frappé. Barbares, ceux qui massacrent les lieux culturels, "au nom de Dieu", évidemment. Cette fois, ce ne sont (...) Lire la suite

  • Nouvel enlèvement d’un Français au Mali : la méthode d’Aqmi

    "Carnets d’un grand reporter" : lettre du Mali

    Rouler aujourd’hui dans les zones proches du Nord-Mali ou à l’ouest du pays, c’est prendre un gros risque. Jules Berto Rodriguez Léal, 61 ans, né le (...) Lire la suite
    22 novembre 2012
  • Otage au Mali : Quand un routard vaut de l’or.

    En direct de Bamako

    Ici, l’atmosphère a changé. Marcher à pied le soir dans les rues, traîner en sortant du restaurant, les bords du fleuve et les terrasses des (...) Lire la suite
    23 novembre 2012
  • Touareg : "Que le Diable descende du ciel pour arrêter ça !"

    C’est un quartier éloigné du centre de Bamako. Les maisons sont en ciment brut, les rues en terre rouge, les mosquées en chantier permanent et la (...) Lire la suite

  • La loi d’Aqmi à Tombouctou : 600 coups de fouet pour les amoureux

    Trois hommes et trois femmes accusés de vivre ensemble sans être mariés.... Insupportable pour les islamistes d’Aqmi qui tiennent la ville de (...) Lire la suite
    2 décembre 2012
  • Mali : retour de Bamako

    Quand les Touaregs dansent...

    Voir la vidéo

    Grand reporter, Jean-Paul Mari rentre de Bamako. Il était en reportage afin de tenter de décrypter la réalité dans le nord Mali. "L’ambiance dans la (...) Lire la suite

  • Mali : 
Quel est le vrai visage d’Ansar Dine ?

    Islamistes preneurs d’otages ou rebelles touaregs en lutte pour leur désert ?

    Reportage

    Qui sont ces islamistes touaregs ? Pourquoi se sont-ils révoltés contre l’Etat malien ? 
Et quelle serait leur réaction face à l’intervention d’une coalition étrangère ? Ils sont 
le mouvement armé le plus puissant du désert.

    Elle danse. Mince, gracieuse, enveloppée dans un boubou rose soyeux, le corps quasiment immobile, sans faire sonner ses bracelets et son collier (...) Lire la suite
    6 décembre 2012
  • Mali. Les bonnes vieilles habitudes...

    Censure à Bamako

    Chaque soir, la même scène dans le hall de l’hôtel à Bamako. Les équipes de reporters, télé, photos, radios, écrit, reviennent, frustrées et furieuses : (...) Lire la suite

  • Mali : les dessous d’une guerre

    Si l’aéroport de Sévaré était tombé...

    Une intervention approuvée par les Français, l’Europe et l’ONU ? Oui. Mais une guerre dure dont on ne pourra sortir que par la négociation politique

    . Ils sont arrivés ce jeudi 10 janvier vers 13 heures à l’entrée de Konna. Deux bus, qui tremblaient dans la poussière et la chaleur. Deux (...) Lire la suite
    24 janvier 2013
  • Après la mort d’un pilote des Forces spéciales

    Guerre au Mali

    Pierre Duval, pilote, journaliste et expert des questions aéronautiques, revient sur la mort du pilote français tué dans les premières heures des combats au Mali.

    Il s’appelait Damien Boiteux. Lieutenant Damien Boiteux, pilote de SA342 Gazelle. Il est décédé hier soir en opération au Mali sous un tir d’arme (...) Lire la suite

  • MALI. La France perd la bataille de l’information.

    Les belles images de l’armée française ne nous disent pas l’essentiel. La réalité du conflit aujourd’hui, est la progression des colonnes françaises.

    On les redoutait. En espérant qu’on allait nous éviter cela. Les voilà. Les "premières images des bombardements français" au Mali. Regardez bien, (...) Lire la suite

  • MALI. Cette autre guerre qui commence

    Deux grosses villes, Gao et Tombouctou, sont tombées. Et maintenant ? Les Français ont gagné une bataille. Le plus dur reste à faire.

    Gao est tombée, Tombouctou aussi. Des frappes aériennes, un parachutage, une colonne blindée qui avance... L’aéroport est pris puis un pont (...) Lire la suite

  • Mali. La bataille de Diabali.

    le vieillard a senti un « grand souffle, de chaleur et de feu » le projeter au sol....

    Armes lourdes, missiles sophistiqués... Combien de temps encore s’étonnera-t-on de découvrir que les djihadistes d’Aqmi et du Mujao savent faire la guerre ?

    Le blindé est posé là, juste à côté du panneau indiquant le village, « Alatona », à moins de 7 kilomètres de la ville de Diabali. L’endroit est désert. (...) Lire la suite

  • MALI. L’enjeu de Kidal

    C’est de cette région, où sont désormais les soldats français, que sont parties toutes les rébellions touarègues depuis près d’un demi-siècle. Mots-clés (...) Lire la suite

  • Mali. La défaite du Parti de la Mort

    Un constat : les islamistes armés sont d’une grande stupidité et d’une incroyable brutalité.

    Les islamistes armés ont fait, au nom d’un Allah qui n’appartient qu’à eux, ce qu’ils savaient faire : propager un puritanisme archaïque, envelopper le (...) Lire la suite

  • Mali. Kidal a peur

    "SOS. Maintenant, il va falloir partir, mais pas de moyens, on va se faire massacrer."

    À Kidal, chaque jour, des familles quittent la ville pour se réfugier dans le désert, où passer la frontière et rejoindre la population des camps (...) Lire la suite

  • Mali. Boubacar, enfant, esclave et soldat du Djihad.

    « Après la piqure, tu ne peux plus t’empêcher de courir comme un fou

    Enrôlé de force, terrorisé, drogué, il a servi, comme ses camarades d’école coranique, de chair à canon aux combattants islamistes

    Il garde la tête baissée, les yeux vers le sol, crache par terre et demande à boire. Boubacar a toujours soif. Il a quinze ans à peine, les yeux (...) Lire la suite
    9 février 2013
  • Guerre au Mali : Acte II

    Les djihadistes commencent à utiliser les armes qu’ils connaissent : kamikazes, voitures-piégées ou suicides. Toute la panoplie des groupes (...) Lire la suite

  • Retour de guerre au Mali

    Comment être reporter de guerre au Mali ?

    Making off d’un reportage pendant la crise au Mali...choix, logistique, barrages, rencontres, objectifs.... Comment être reporter de guerre au Mali (...) Lire la suite

  • La France otage

    Cameroun. Une famille aux mains de Boko Haram

    Depuis l’intervention au Mali, les intérêts et les personnels français de toute la région sont devenus la cible prioritaire des groupes islamiques

    La mise en scène est lamentable. Cette vidéo est une farce tragique. Des tissus chamarrés font office de décor. Un drapeau noir marqué de deux (...) Lire la suite
    28 février 2013
  • L’histoire secrète des otages.

    "Alors, les Français...ils font quoi ? Ils bougent pas !"

    avant leur libération.

    Trois fois, ils ont failli être libérés. Trois fois, l’opération a échoué au dernier moment. Depuis deux ans et demi les otages errent de cache en cache, prisonniers d’Aqmi dans le désert malien. Aujourd’hui, la guerre a tout bouleversé et l’État français ne veut plus payer de rançon. Enquête sur les coulisses de la négociation, avec ses pièges, ses revirements et ses tragédies.

    C’est le bruit qui les a réveillés. Au début, ils ont cru que le chat avait une nouvelle fois renversé la table de repassage. Daniel, le mari, est (...) Lire la suite
    20 mars 2013
  • "Dans les machoires du chacal. "

    "Mes amis touaregs en guerre au nord Mali"

    « Le 11 janvier 2013, la France entre en guerre contre les “terroristes” du Nord-Mali. Soudain, le monde tourne son regard inquiet vers une région du globe complètement inconnue la veille encore, un pays que ses habitants nomment l’Azawad. Dans le portrait qu’on m’en trace, le vocabulaire qu’on utilise, les images qu’on me montre, derrière les comparaisons hasardeuses – l’Afghanistan, l’Irak, la Libye –, je n’arrive pas à reconnaître cette région, ce pauvre pays de sable et de rocs, sec comme un os, ce pays de vents incessants, de nomades et de misère qui, pourtant, est au coeur de mon existence depuis près de 35 ans ». Parce que sa dette envers cette région du monde est « infinie », Gael Baryin a pris parti. Ces temps-ci plus que jamais, quand les liaisons téléphoniques le permettent, il dialogue presque quotidiennement avec ses amis en guerre. Avec toute la puissance d’évocation que confère l’amitié, il nous dresse ici le portrait sensible et lucide d’une région et de son peuple en lutte depuis plus de 50 ans, évoquant tour à tour son histoire, sa culture et le mode de vie nomade. Son témoignage est unique et précieux. Il permet de comprendre le point de vue des Touaregs Kel Adagh de la région de Kidal – berceau du MNLA et d’Ansar ed-Din – sur la tragédie dont leur terre est, une fois de plus, le théâtre, et de mesurer à quel point il est urgent, si c’est la paix qu’on souhaite pour le Nord-Mali, que celui-ci soit enfin pris en compte.

    LIRE L’EXTRAIT """ Le 11 janvier 2013, la France entre en guerre contre les « terroristes » du Nord-Mali. Une masse d’informations s’étale d’un (...) Lire la suite

  • A la poursuite du Mujao

    Retour du Mali

    De retour d’un reportage dans le Nord-mali, Jean Paul Mari a suivi l’Opération "Gustav", une intervention militaire française destinée à nettoyer une (...) Lire la suite
    25 avril 2013
  • Mali : Dans la vallée fantôme du Mujao

    "Si les Français s’en vont..."

    Des caches d’armes, des guetteurs à moto, des villageois complices… Au nord de Gao, l’opération Gustav contre le sanctuaire des islamistes du Mujao a mis au jour un arsenal gardé par un ennemi invisible. Reportage

    Il sèche au soleil, un peu à l’écart, assis à même le sable bouillant par 50 degrés sans ombre. Un turban noir mal enroulé autour de la tête, le visage (...) Lire la suite
    1er mai 2013
  • Sahel : la contagion islamiste

    La riposte de Belmokhtar "le Borgne"

    Chassés du Mali, les djihadistes contre-attaquent au Niger. Leurs cibles ? La grande mine d’uranium d’Areva à Arlit et, à travers elle, les intérêts français

    La France est au Mali, les islamistes frappent au Niger. Logique. Incapables d’affronter l’appareil militaire français, les djihadistes ont fait ce (...) Lire la suite

  • Otages du Niger : "Ils sont en Algérie"

    Un long calvaire de mille jours...

    Enlevés il y a 1000 jours au Niger, les 4 otages d’Arlit sont désormais aux mains de Yahia, le nouveau chef d’Aqmi au Sahara. Toujours prêt à négocier.

    "Nous avons enfin retrouvé un contact direct", dit l’émissaire touareg, soulagé. Pendant des mois, l’opération Serval a bouleversé la donne dans le (...) Lire la suite

  • Otages français du Niger : "Ils sont en Algérie"

    "Les contacts ont repris avec AQMI"

    Selon les informations du Nouvel Obs, les 4 otages français enlevés à Arlit sont en Algérie. Jean-Paul Mari, grand reporter à l’hebdomadaire, est sur LCI pour nous expliquer les coulisses des négociations.

    Voir la vidéo sur LCI Lire la suite
    21 juin 2013
  • Mali : Le verrou de Kidal

    D’un côté, les Touaregs, de l’autre, les Maliens du Sud...

    "Encore une fois, tout va se jouer à Kidal."

    Au Mali, la prochaine élection présidentielle doit entériner le rétablissement de la démocratie. A condition qu’elle puisse aussi se tenir au cœur du pays touareg

    Tout se joue à Kidal. Au cœur du désert, du pays touareg, de l’Azawad. C’est ici que les révoltes ont commencé. Ici, du temps de sa suprématie, régnait (...) Lire la suite
    23 juin 2013
  • MALI. Le chaudron de Kidal

    Les deux journalistes français de RFI tués dans cette ville du Nord-Mali n’ont pas fait d’erreur. Mais dans ce bled perdu dans le désert, ne règne que l’anarchie.

    Kidal est un bled, en plein désert, perdu à 1.500 kilomètres de Bamako. Et pourtant, tout commence toujours à Kidal, les soulèvements, la révolte, (...) Lire la suite
    4 novembre 2013
  • Avec les combattants tchadiens dans le désert du Mali.

    Des images au coeur de la guerre.

    En pleine opération Serval, après des semaines d’efforts acharnés, le photo-journaliste Patrick Robert a réussi à se rendre dans le désert du Mali et jusqu’à Kidal avec un bataillon de combattants tchadiens qui ont mené au printemps dernier un combat sans merci aux islamistes armés d’Aqmi, d’Ansar Dine et du Mujao dans le massif de Tigharghar. Les 700 soldats ont payé un lourd tribut - 36 morts et 74 blessés - mais ont investi des montagnes au coeur du repaire d’Aqmi et infligé de lourdes pertes aux islamistes armés. Un reportage exceptionnel.

    tchadiens

    En pleine opération Serval, après des semaines d’efforts acharnés, le photo-journaliste Patrick Robert a réussi à se rendre dans le désert du Mali et (...) Lire la suite
    avril 2013
  • Mali, avec les Touaregs de Kidal.

    Reportage sur les res rebelles du MNLA

    Kidal, le bastion touareg. Le photographe français Patrick Robert a pu se rendre dans cette ville où patrouillent les rebelles touaregs du MNLA qui croisent les forces françaises et tchadiennes. Et se rendre dans leur base du désert à Tigha, au nord de la ville, dans la région de l’Adrar des Ifoghas. La question des touaregs du Nord Mali reste l’obstacle majeur à un règlement du problème dans ce pays. Reportage chez les guerriers touaregs du désert...des images exclusives.

    Kidal, le bastion touareg. Le photographe français Patrick Robert a pu se rendre dans cette ville où patrouillent les rebelles touaregs du MNLA qui (...) Lire la suite
    7 décembre 2013

Afrique

Choissisez et cliquez: