HAITI

  • Haïti : "J’étais un Restavec."

    Ils sont 300 000 enfants-esclaves haïtiens

    Les filles sont appelées des « lapourças », les garçons des « restavecs » : ce sont les enfants-esclaves d’Haïti. Orphelins ou abandonnés par des familles trop pauvres, domestiques livrés à la brutalité et aux caprices de leurs maîtres, ils doivent tout supporter en silence, jusqu’au fouet. Aujourd’hui écrivain et enseignant, installé aux Etats-Unis, l’un de ces restavecs, Jean-Robert Cadet, s’est confié à Jean-Paul Mari

    L’enfant suit une femme noire, mais il ne voit pas son visage. Autour de lui, les huttes misérables de Petite Rivière, des champs de maïs et les (...) Lire la suite
    22 juillet 2004
  • Haïti : Tous contre « Titid »

    Objectif Port-au-Prince

    Prêtre des quartiers pauvres, élu des bidonvilles, chassé du pouvoir par un coup d’Etat en 1990, Jean-Bertrand Aristide avait été acclamé à son retour d’exil comme un sauveur et réinstallé à la présidence par un corps expéditionnaire américain. Le voilà aujourd’hui au pouvoir, brutal, corrompu, haï par ceux qui l’adoraient et qui ne voient plus de salut hors du départ du « père » indigne...


    C’est une révolte où tout se mêle, les gueux, les voyous et les purs. Ailleurs, ce serait une simple jacquerie ; ici, c’est un volcan au centre d’une (...) Lire la suite
    26 février 2004
  • Aristide Le dernier exil

    Haïti : « Il est parti ! »

    « Enlèvement », dit l’ex-président ; « démission », répond Washington.Imposé par les Etats-Unis et la France, le départ de l’ancien prêtre des pauvres devenu dictateur et le déploiement d’une force de paix internationale devraient permettre un retour à l’ordre. Mais, pour l’instauration de la démocratie, il faudra attendre...

    C’est un petit matin glauque après une nuit de cauchemar. Port-au-Prince est pratiquement désert, sans voitures, avec des rues encore sombres où de (...) Lire la suite
    4 mars 2004
  • Les miraculés de Port au Prince

    Haïti

    article en pdf

    14 février 1986
  • Au pays de la nuit.

    Haïti : Terreur à Port-Au-Prince.

    Comme chaque soir, les hommes se cachent et les chiens se taisent. Haïti se mure dans sa peur. Derrière chaque morceau de tôle ondulée des faubourgs puants de Port-Au-Prince, il y a une famille de nègres maudits qui crève de chaleur et d’angoisse en attendant la délivrance de l’aube. Dehors, ne restent que ces ombres qui volent à la vitesse de leurs jeeps banalisées et lâchent quelques rafales en l’air ou sur les maisons de carton. Quand les fantômes passent dans une rue de Port-Au-Prince, la nuit se plaint et le petit peuple prie en silence pour qu’ils ne s’arrêtent pas devant sa porte.

    Cette nuit, Port-Au-Prince appartient à ses fantômes. Ils hantent un ciel sans lune, des rues sans éclairage, un air épais et noir comme de l’encre. (...) Lire la suite
    1988
  • Haïti, hiver 2004

    Port-au-Prince vient d’être dévasté par un puissant séisme.

    une île plusieurs fois détruite par la guerre et la ruine économique

    Noël Quidu, photoreporter à l’agence Gamma, a couvert vingt ans de guerre dans le monde. Il a obtenu trois fois le prestigieux World Press pour la CHute de Milosevic à Belgrade (2000), la guerre civile en Côte d’Ivoire (2002) et la guerre civile au Libéria (2003). Voici la projection "Haïti" faite à l’occasion du World Press 2004.

    Noël Quidu, photoreporter à l’agence Gamma, a couvert vingt ans de guerre dans le monde. Il a obtenu trois fois le prestigieux World Press pour la (...) Lire la suite
    2004
  • Le rap des Chimères d’Haïti

    A écouter

    J’ai trouvé cette musique à Cité Soleil. L’auteur de ce Rap désespéré qui se faisait appeler 2PACK (admiration sans borne pour l’original) était un chef (...) Lire la suite
    2004
  • HAITI : Un silence assourdissant.

    Reportage

    Dans les ruines du séisme

    Cette nuit, deux mini-répliques ont peuplé la nuit de cauchemars. Maintenant, l’immense place du Champ de Mars fume des premiers feux de bois, piquant la gorge des milliers de personnes entassés dans ce campement improvisé.

    C’est un immense bric-à-brac de bâches plastiques, de tapis, de draps tendus entre deux chaises, un manche à balai, une branche d’arbre, un panneau (...) Lire la suite

  • HAITi : La secousse de l’aube.

    Encore une secousse de 6,1 sur l’échelle de Richter

    Les répliques se succèdent

    Je suis dans un train de banlieue, à l’ancienne, dur et inconfortable. Le wagon saute sur les rails, le train freine, le grondement devient insupportable. Je me réveille et ouvre un œil. Il est 6H04 et mon lit tremble comme une feuille. Un nouveau séisme !

    Le temps de sauter à terre, d’ouvrir la chambre et de s’appuyer de ses deux bras bien fort contre le chambranle de la porte, en position de sécurité (...) Lire la suite

  • HAITI : Les chats du stade Delmas.

    Reportage

    Des réfugiés construisent des bidonvilles et mangent ce qu’ils trouvent...

    En plein cœur de Port-au-Prince, le Stade Delmas 2 est occupé par deux mille sans-abris. Les gradins sont toujours là, à côté d’un grand bâtiment (...) Lire la suite

  • Haïti : Les « Fous « de Port-au- Prince.

    Reportage

    C’est un mur d’enceinte écroulé qui donne sur une cour bourrée de réfugiés. On peut lire encore une inscription : « Centre Psychiatrique de... ». À (...) Lire la suite

  • HAITI : "Pourquoi nous ?"

    Grand-Reportage

    Trop de morts, trop de souffrance, trop de malheur, c’est d’abord cette désolation qui nous serre la gorge. Mais sur l’île martyre, Jean-Paul Mari revient aussi sur les défaillances de l’Etat haïtien, sur la coordination laborieuse des équipes de secours internationaux et sur le rôle prépondérant joué par le grand voisin américain

    Les Implorants Combien sont-ils, là, devant nous ? Recroquevillés, rigides, gonflés, difformes, tout noirs, allongés à même le ciment de l’allée, (...) Lire la suite

  • Haïti : Le sursaut de l’apocalypse

    Reportage

    Amérique, le Brésil, l’Europe assurent de leur volonté politique. L’ONU se mobilise. Et le FMI de DSK évoque un plan Marshall... Le séisme du 12 janvier a réveillé les consciences. Au-delà de l’urgence, il fait naître l’espoir d’une reconstruction sur des bases solides

    Un champ de ruines. Et si de ce champ de ruines s’élevait un vent nouveau ? Si, malgré les immeubles détruits, les monuments en morceaux, la ville (...) Lire la suite

  • Haiti : Les cauchemars des hommes en blanc

    « Tu frôles les murs, tu lâches pas un mot... Hé ! Qu’est-ce qui t ’arrive ? »

    Entre eux, ils se surnommaient « les chasseurs de fantômes ». Chirurgiens, sauveteurs, humanitaires, ils se sont battus jour et nuit contre la mort dans Port-au-Prince en ruine. Et en sont revenus gravement traumatisés. A Jean-Paul Mari, ils ont raconté les souvenirs qui les hantent

    Quand il est arrivé sur le parking de la clinique près de Rouen, Roberto Beccari, chirurgien, a cligné des yeux sous le soleil. Etonné, un peu (...) Lire la suite

  • Haiti : le sursaut de l’apocalypse

    Magnifique article, excellent et tellement bien écrit !!! Cela nous change des articles faits à la va-vite dans les quotidiens !!! Un grand merci (...) Lire la suite

  • Haïti : Failles de la terre, failles des hommes

    Les Slams de Carole

    Haiti 2010

    Carole Dromer est médecin, longtemps "voltigeuse d’urgence" pour Médecins du Monde, c’est à dire envoyée en urgence sur tous les terrains de guerre et de catastrophe. De cette expérience exceptionnelle, elle a rapporté des images très fortes, quelques cauchemars et l’envie irrépressible de faire partager sa mémoire. Pour dire les choses, de véritables reportages, vus et vécus, Carole le médecin a choisi...le Slam. Grands-Reporters publie ses textes, forts, riches de poésie et d’humanité. A suivre !

    Trente seconde la terre a tremblé Trente seconde pour tout écrouler Un air d’apocalypse cruelle A travers les poussières, l’irréel… Haïti, Sans (...) Lire la suite

  • Haïti : Journal de campagne d’un chirurgien français

    Deux mois dans les décombres du séisme de Port au Prince

    Antoine Perrin, 54 ans, est chirurgien. A la suite du séisme du 12 janvier 2010 à Port-au- Prince, il a passé deux mois à Haïti, pour une mission de coordinateur médical des actions de la Croix Rouge Française. Il y a écrit un journal, sous forme de blog quotidien, Au départ, c’était un lien, précieux, destiné à sa famille et à ses proches, pour partager ses émotions, ses difficultés, ses questions, ses doutes et ses espoirs. Une fois achevé, c’est un journal de campagne d’un chirurgien français de haut-niveau confronté au quotidien d’Haïti, du grand bouleversement du séisme, des hommes et des femmes d’une île martyre, toujours blessée, jamais broyée. Une plongée au cœur de l’humanité. Un témoignage, réaliste, pragmatique, sans littérature inutile, un document qui nous a touchés. Aujourd’hui, Antoine Perrin a accepté de confier ce journal à « grands-reporters.com ».

    Nous sommes heureux de le publier.

    Grands-Reporters

    Jeudi 28 janvier C’est le départ. Je rejoins à l’aéroport 3 autres volontaires dont mon binôme, Sébastien, « évaluateur Santé », avec lequel je (...) Lire la suite

  • Haïti : Un appel de Jean-Robert Cadet

    "Restavec" ....

    Bonjour, Je suis Jean-Robert Cadet, l’auteur du livre "Restavec," qui a ete publier par les Edition de Seuil. Vous avez ecrit un article sur ma (...) Lire la suite

  • Reconstruire d’urgence !

    Haïti, dix mois après le séïsme, à quelques jours des élections ...rien n’est fait !

    Face à la menace d’une deuxième catastrophe, le président de la Fondation des Architectes de l’Urgence pousse un cri d’alarme.

    Le Nouvel Observateur. - Six mois après le séisme, où en est la reconstruction ? P. Coulombel. - Au point mort ! Elle n’a pas encore commencé et (...) Lire la suite

  • Haïti : Le sang de la terre.

    " D’ailleurs, pour pleurer, il faut des larmes. Et les vivants n’en avaient pas."

    Je me souviens, c’était le 12 janvier dernier....

    Haïti n’est pas un pays. C’est un rêve. Non, un cauchemar. Non plus. Un rêve et un cauchemar à la fois. Une île ensoleillée des Caraïbes devenue un (...) Lire la suite

  • Haïti : Sur la route du choléra.

    Au lendemain de la catastrophe, notre enquête sur place désignait déjà ce camp de soldats népalais de la Minustah.

    Six ans après le début d’une épidémie qui a tué au moins 10.000 personnes et touché 800.000 autres, l’ONU a enfin admis qu’elle avait joué un rôle dans le déclenchement de cette crise humanitaire.

    HAITI Séismes, ouragans, cyclones, inondations et maintenant une épidémie de choléra. A la veille des élections, le gouvernement haïtien, les grandes ONG, et même l’ONU s’avouent dépassés par l’ampleur d’un mal jusqu’ici inconnu dans le pays. Jean-Paul Mari a suivi pas à pas le chemin emprunté par le terrible fléau.

    Pour vivre vieux à Haïti, en pataugeant dans la boue grasse des rizières, il faut être solide, comme Rico Vilard, toujours paysan à 78 ans et (...) Lire la suite

  • "Assistance mortelle".

    Haiti : L’aide humanitaire en accusation.

    un film de Raoul Peck. Arte.

    Le réalisateur haïtien Raoul Peck dresse le constat impitoyable de la gabegie internationale qui a servi en lieu et place de l’aide qui devait être accordée à son pays après le séisme qui a fait quelques 230.000 morts en janvier 2010. Sur Arte.

    Étrangement, les grandes catastrophes sont des moments de grâce de l’humanité. Rappelez-vous. Le séisme en Haïti, le choc des premières images, les (...) Lire la suite
    15 avril 2013
  • Haïti : de sueur et d’or

    "La présence d’or en Haïti est connue depuis toujours, avant même l’arrivée de Christophe Colomb."

    La présence d’or en Haïti est connue depuis toujours, avant même l’arrivée de Christophe Colomb. Là où la République Dominicaine a su exploiter l’énorme (...) Lire la suite
    12 février 2016
  • HAITI

    Livre et photos de Corentin Fohlen, l’autre visage d’Haïti

    12 janvier 2010, un séisme dévaste Haïti et fait près de 250 000 morts....

    Livre et photos de Corentin Fohlen, l’autre visage d’Haïti

    12 janvier 2010, un séisme dévaste Haïti et fait près de 250 000 morts. Corentin Fohlen, photographe, rejoint l’île pour couvrir la situation d urgence humanitaire sur place pour la presse.

    En 2012, il retourne à Haïti pour découvrir en profondeur le pays et montrer d’autres facettes de ce territoire présenté comme maudit et pauvre. Il axe son travail sur l’énergie débordante qui existe sur l île, y décèle les possibilités, les espoirs tout en observant les travers.

    Prenant le contrepied du fantasme véhiculé sur la misère des habitants, il décide de consacrer du temps (plus de douze voyages) pour dresser un portrait beaucoup plus complet et complexe de la réalité haïtienne.

    Le livre Haïti interroge l’afflux d investissement engagé de l’extérieur sur l île. Le pays rêve (ou on rêve pour lui) de retrouver le mythe de sa grandeur passée et de rejoindre sa voisine, la République Dominicaine, qui excelle dans le tourisme de masse.

    Corentin Fohlen relate les moyens et les effets de cette accélération économique destinée à rassurer une nouvelle clientèle touristique.

    Profite t-elle réellement aux Haïtiens ?

    LIRE LE DOSSIER COMPLET EN CLIQUANT SUR L’ICÔNE CI-DESSOUS Lire la suite
    25 mai 2017
  • Haiti : "Les enfants du port".

    Des dizaines de cadavres d’enfants sont retrouvés chaque année dans les rues de Port au Prince.

    Des dizaines de cadavres d’enfants sont retrouvés chaque année dans les rues de Port au Prince. Dans les tas d’ordures qui bordent les rues, dans les (...) Lire la suite
    23 novembre 2016

Amériques

Choissisez et cliquez: