Maldives

  • Maldives : "La Charia sous les tropiques". Texte.

    Derrière le Paradis des touristes, l’enfer islamique.

    Je me souviens que le bourreau était petit et gros. Tous les trente coups, il faisait une pause pour reprendre sa respiration.

    C’est un simple panneau d’affichage qu’on pourrait ne pas voir, au deuxième étage du modeste Ministère de la Justice de Malé, la capitale des Maldives. Dans la liste des affaires présentées devant le tribunal ce jour, entre un vol avec violence et un outrage à agent de police, cette qualification comme échappée d’un autre temps : « fornication ».

    Comprendre : relations sexuelles hors mariage. Dans cet archipel de carte postale, régi par un mélange ambigu de code civil et de loi coranique, quatre-vingt-dix-sept femmes ont été flagellées à ce motif l’an dernier. Pour Maryam , l’enfer s’est invité par la poste sous la forme d’une convocation, six mois après avoir accouché d’un enfant conçu accidentellement avec son petit ami.

    « J’avais vingt-ans, j’étais amoureuse. Mais ici, ça n’excuse rien. Je savais ce qui m’attendait, et je savais aussi que je ne pourrais pas me dérober (...) Lire la suite
    13 février 2016
  • Maldives : "La Charia sous les tropiques". Photos

    "Je me souviens que le bourreau était petit et gros. Tous les trente coups, il faisait une pause pour reprendre sa respiration."

    C’est un simple panneau d’affichage qu’on pourrait ne pas voir, au deuxième étage du modeste Ministère de la Justice de Malé, la capitale des Maldives. Dans la liste des affaires présentées devant le tribunal ce jour, entre un vol avec violence et un outrage à agent de police, cette qualification comme échappée d’un autre temps : « fornication ».

    Comprendre : relations sexuelles hors mariage. Dans cet archipel de carte postale, régi par un mélange ambigu de code civil et de loi coranique, quatre-vingt-dix-sept femmes ont été flagellées à ce motif l’an dernier. Pour Maryam , l’enfer s’est invité par la poste sous la forme d’une convocation, six mois après avoir accouché d’un enfant conçu accidentellement avec son petit ami...

    C’est un simple panneau d’affichage qu’on pourrait ne pas voir, au deuxième étage du modeste Ministère de la Justice de Malé, la capitale des Maldives. (...) Lire la suite
    13 février 2016

Asie

Choissisez et cliquez: