DANNEMARK

  • "Le Grind" aux Îles Feroe

    Un extraordinaire document

    ou la mise à mort des baleines.

    Le grind, est le nom donné à la tradition culturelle de chasse aux cétacés, ciblant principalement les globicéphales noirs, en vigueur dans les îles (...) Lire la suite
    9 décembre 2016
  • ROMAN : "LA PREMIÈRE PIERRE"

    Lire le premier chapitre

     Sous le soleil afghan, les masques tombent, les hommes dansent, les soldats continuent de mourir.

    « Ils ont quitté un continent pour atterrir à mi-chemin d’un autre. Des montagnes, des déserts, des fleuves et des mers. Des points dans le désert signalent un village. Le Danemark pourrait tenir tout entier ici, enclos entre deux chaînes de montagnes. Ils n’ont pas remarqué qu’ils quittaient l’espace aérien iranien pour franchir la frontière afghane — mais qu’est-ce qu’une frontière à dix kilomètres d’altitude ? »

    L’Afghanistan, au début du XXIe siècle. Au cœur du désert, une trentaine de jeunes militaires danois sont impatients d’en découdre, alors que la coalition internationale peine à maintenir la paix dans la province de Helmand, à la frontière avec le Pakistan.

    Entraînés dans une fuite enragée par leur charismatique chef de section au passé mystérieux, ils connaîtront la trahison, l’errance, et le désespoir d’une guerre sans fin. Dans ce pays qui leur échappe, ils ne se battent bientôt plus que pour garder leur humanité. Sous le soleil afghan, les masques tombent, les hommes dansent, les soldats continuent de mourir.

    Dans ce grand roman de violence et de pitié, qui doit autant à Conrad qu’à Malraux, le romancier le plus populaire du Danemark, Carsten Jensen, interroge les naïvetés et les aveuglements de nos sociétés occidentales face à la guerre et à la colère du monde.

    Porté par une langue simple et factuelle, à la frontière du reportage, le texte de Carsten Jensen utilise les codes du roman d’aventure et du thriller pour réactualiser à la fois le récit d’une impossible guerre juste et le mythe du Grand Jeu. Autrement dit, entre André Malraux, Joseph Conrad et Rudyard Kipling.

    Lire le premier chapitre du roman de CARSTEN JENSEN

    Dédicace Quand les Russes occupaient encore l’Afghanistan, j’ai rencontré Shah Wali dans un camp de moudjahidine. C’était une vallée de l’Arghestan, (...) Lire la suite
    19 octobre 2017

Europe

Choissisez et cliquez: