EGYPTE

  • La vie derrière le voile

    critique télé

    entretien Yousry Nasrallah

    TéléObs – « A propos des garçons, des filles et du voile » : le titre annonce l’intention de ne pas se laisser emprisonner dans un débat sur le voile… (...) Lire la suite
    4 novembre 1995
  • La vérité sur la tuerie de Louxor

    En 1997, les islamistes ont massacré une soixantaine de touristes en Haute-vallée d’Egypte.

    Après le bain de sang du 17novembre devant le temple de Hatchepsout, la population locale a empêché les islamistes de faire de nouvelles victimes dans la Vallée des Rois. Jean-Paul Mari a interrogé les survivants égyptiens et reconstitué l’itinéraire sanglant des terroristes de la Djamaa Islamiya

    Il suffit de claquer une fois dans ses mains pour comprendre. Le son, sec, va buter contre les murs de calcaire rose du temple, rebondit comme (...) Lire la suite
    8 décembre 1997
  • 2. Egypte : les aventuriers de la langue perdue

    Série de l’été /Et l’homme inventa l’écriture...

    Pendant des siècles, l’Egypte ancienne ne fut qu’un mystère. Impossible de lire un traître mot de ces millions de textes légués par les pharaons à l’humanité. Puis commença l’extraordinaire enquête de Champollion, jusqu’à la découverte décisive. Depuis, d’autres archéologues ont fait progresser le savoir, allant de surprise en surprise. Jean-Paul Mari raconte l’odyssée de ces découvreurs du signe qui ont percé les secrets de Pharaon

    Surtout ne pas s’arrêter. Fermer les yeux et avancer tout droit, fidèle au schéma griffonné par ce cher Gunther, un archéologue allemand. Dieu que (...) Lire la suite
    26 juillet 2001
  • Les mystères des Pharaons

    Egypte ancienne

    Les dernières découvertes, les nouveaux mystères

    Demandez à un égyptologue quels sont les derniers mystères de 4 000 ans d’histoire des pharaons : il éclatera de rire ! La montagne de notre savoir paraît bien modeste en regard de la Grande Pyramide. Des origines de cette civilisation jusqu’à son extinction, tout est matière à questionnement, enquête, émerveillement. Pour chaque énigme résolue cent questions nouvelles surgissent. Dans ce champ infini de la recherche, nous avons suivi des scientifiques de toutes les disciplines. Jean-Paul Mari a accompagné archéologues, philologues, historiens qui fouillent la poussière d’Egypte et Bernard Géniès a interrogé généticiens, chimistes dans leurs laboratoires de pointe. Tous s’emploient à faire revivre une civilisation éteinte depuis 2 000 ans, donnant corps au rêve fou, à l’obsession des pharaons : l’immortalité !

    Plateau de Gizeh : Osiris veille sur le monde des morts D’emblée, il y a le visible et l’invisible, la lumière et l’ombre, ce qui est dit et ce qui (...) Lire la suite
    3 février 2000
  • Egypte : Allah sur tous les fronts

    Il y a 25 ans, le Frêres Musulmans se préparaient déjà...

    article en pdf

    20 juin 1986
  • Egypte Les secrets du Haut Nil

    Nubie : Au pays des pharaons noirs

    Philae, l’île amoureuse- Abou, la porte de l’Afrique - Les crocodiles du lac Nasser - Wadi es-Seboua, la Vallée aux Lions - Le paradis perdu des Nubiens - Abou-Simbel, le sanctuaire.

    Philae, l’île amoureuse On vogue dans un noir d’encre, le ventre collé à l’obscurité du lac, sous la lune naissante qui découvre le jeu des barques (...) Lire la suite
    16 janvier 2003
  • EgyptAir : le suicide était presque parfait

    Contre-enquête sur une catastrophe aérienne

    Le pilote ou l’avion ? Dans le premier cas - erreur ou suicide du pilote -, c’est la compagnie aérienne qui est en cause. Dans le second cas, c’est en général le constructeur. Le lobby industriel américain a-t-il, pour disculper Boeing, influencé les enquêteurs ? Cela méritait bien une contre-enquête. La voici :

    La catastrophe du vol EgyptAir 990 qui vient de tuer 217 personnes nous a déjà appris une chose : dans le chaos émotionnel engendré par l’horreur (...) Lire la suite
    9 décembre 1999
  • Le Caire : Attentat contre un prix Nobel

    Un islamiste egyptien poignarde l’écrivain Naguib Mahfouz

    Negui ne tremble pas. Il marche lentement, la main droite dans sa poche, les doigts serrés sur le manche de son couteau à cran d’arrêt. Il a fallu renoncer au revolver. Trop bruyant. A cent cinquante mètres de là, il y a un grand hôpital entouré de villas de notables et l’endroit est toujours bourré de policiers. Et puis, le couteau, c’est mieux. Fort, silencieux, symbolique. Lors de la dernière réunion du groupe, les cinq islamistes étaient tous d’accord : "Il faut l’égorger !"

    Hier, une première tentative a échoué quand Negui et un autre membre du commando ont joué les admirateurs et sonné, au 172 rue El Nile, les bras (...) Lire la suite

  • Les carnets de la route de la paix au Moyen-Orient

    Egypte/Gaza/Israel/Jordanie

    1/* Le Caire, Egypte : Brooker voilée, dans une bourse en folie. L’immeuble, vieillot et sale, a le charme des années trente. Sous la semelle (...) Lire la suite
    20 avril 1997
  • A la poursuite des médicaments de la mort.

    Faux médicaments, anticancéreux, anticoagulants... une question de vie ou de mort.

    Un spécialiste de la sécurité traque les faux anticancéreux qui inondent le Proche-Orient. Il a réussi à démanteler l’un de ces réseaux qui assassinent des milliers de malades. Récit.

    Adel le Palestinien ne comprend pas. Sa soeur est morte et il ne sait pas pourquoi. Son cancer du sein avait été détecté très tôt. Les médecins (...) Lire la suite

  • Ces chrétiens qu’on persécute

    En France : les atteintes aux sites chrétiens ont augmenté de 245% entre 2008 et 2016.

    « Saleté de croix ! Chrétiens mécréants ! Croisés ! »

    Irak, Égypte, Israël, Turquie, Algérie, Arabie Saoudite, Pakistan, Afghanistan...20 millions de chrétiens vivent dans ces pays d’Asie ou d’Orient. Humiliés, harcelés, parfois massacrés, presque toujours poussés à l’exil, les chrétiens vont-ils, sous la pression des fondamentalismes musulmans, disparaître en terre d’islam ? Jean-Paul Mari a enquêté sur cette nouvelle flambée de christianophobie

    Imaginez une terre où un homme n’aurait pas le droit de prier son Dieu ni de transporter sur lui des textes religieux, où ses voisins d’immeuble (...) Lire la suite
    5 janvier 2011
  • Le peuple, l’armée et Pharaon

    Huit jours qui ont fait basculer l’Égypte

    Malgré les promesses de réforme et les changements à la tête du gouvernement, le peuple, maître du Caire, n’a cessé de réclamer le départ de Moubarak. Et l’armée, pilier du régime, a refusé de tirer sur les manifestants.

    Ils sont arrivés au ras des toits du Caire, gris et métalliques, en faisant hurler leurs réacteurs. Ils ont crevé un voile de nuages nacrés, franchi (...) Lire la suite

  • Il ont voulu briser la révolution...

    Egypte : le coup de force des ultras du régime

    Enragés par la perspective du changement, accrochés au statu quo, les ultras du régime ont tout tenté pour casser la révolte populaire, faire capoter le dialogue et interdire l’évolution démocratique. Récit

    Ce jour-là, personne n’a compris. Un mystère. Aussi épais que la masse des gaz lacrymogènes qui obscurcit le ciel ce vendredi 28 janvier. Il est 17 (...) Lire la suite

  • Égypte : La nuit des généraux

    « Seuls, face aux manifestants, les militaires ont compris qu’on voulait les obliger à tirer sur la foule...un piège ! »

    Au cœur du pouvoir, l’armée a laissé faire la révolte. Puis elle a lâché Moubarak pris les rênes du pays, et promis la démocratie. Tiendront-ils leurs engagements ?

    Waël écarquille ses yeux gonflés par la fatigue et les coups. Il y a quelques jours à peine, il était au secret dans une caserne de la sécurité (...) Lire la suite

  • Égypte : Les Frères dans la tourmente

    « Où étaient-ils en janvier aux premiers jours de colère ? »

    Trois mois après la révolte de la place Tahrir, l’armée tient le pouvoir et la révolution patine. L’onde de choc a ébranlé toute la société, y compris le puissant mouvement des Frères musulmans, condamné à se transformer ou à disparaître

    C’est encore une révolte à l’air libre, une grande fête municipale, une kermesse démocratique. Devant soi, la Méditerranée, bleue et brillante, le phare (...) Lire la suite

  • L’Egypte de Tahrir, anatomie d’une Révolution.

    Vient de sortir aux éditions du Seuil.

    Le 25 janvier dernier, le vent du jasmin tunisien a soufflé sur l’Egypte, embrasant un pays depuis longtemps au bord du précipice. 18 jours de révolte, d’espoirs et de violences, et Hosni Moubarak a quitté le pouvoir qu’il occupait depuis trente ans. L’Egypte, plus grand pays arabe et plus ancienne civilisation au monde, entre désormais à tâtons dans une nouvelle ère.

    Tangi Salaün et Claude Guibal sont journalistes, basés en Egypte depuis 14 ans. Ils ont senti les prémices, vu naître et accompagné cette révolution. Une lame de fond, engagée bien avant le 25 janvier 2011. Ils racontent.

    LIRE DES EXTRAITS DU LIVRE

    A travers des rencontres, des témoignages, ce livre raconte la vie des égyptiens, leurs inquiétudes, leurs aspirations et leurs espoirs. La boite (...) Lire la suite

  • Égypte : La bataille pour la place Tahrir.

    Voir le superbe webdoc d’Alain Buu sur la révolution égyptienne.

    Je suis resté dix jours place Tahrir. Je suis arrivé en Égypte le 30 janvier, soit deux jours après la grande confrontation entre les manifestants et les forces de police, qui a abouti au retrait de la police dans tout le Caire et à l’occupation de la place. Et je n’ai pas bougé de là.

    Les événements étaient si beaux, si impressionnants, les chants, les slogans, les prières, et les clameurs... même si je n’en comprenais pas le sens, j’ai pensé qu’en associant du son à ces photos je pourrais en restituer l’ambiance.

    Mon hôtel donnant directement sur la place, j’ai été plongé dans les remous de la révolution dès mon arrivée et ne l’ai pas quittée pendant 10 jours, vivant au plus près les soubresauts du soulèvement populaire.

    VOIR le webdocumentaire.

    Les affrontements étaient violents et je n’ai jamais vu de telles batailles rangées dans une ville. La place Tahrir était devenue l’enjeu des (...) Lire la suite

  • Révolution Égyptienne

    Le soulèvement égyptien vu par le Patrick Baz, Grand-reporter photographe

    "Trois questions à Patrick Baz, Photographe AFP de retour du Moyen-Orient"

    - "Quand êtes-vous allé en Libye ?"

    - "En 2011 Je me suis rendu plusieurs fois en Libye. Ma première mission remonte au 23 Février quelques jours après la chute de Benghazi et la dernière en Octobre."

    - "Quelle photo retenez vous de ce séjour ?"
    - "La photo que je retiens est bien évidement celle du MIG23 des forces rebelles qui s’écrase au-dessus de Benghazi. Je crois que la dernière image dans le genre remonte à 1973 et montre un chasseur égyptien qui s’écrase pendant la guerre de Kippour.

    Je n’en crois pas toujours pas mes yeux. C’est un moment exceptionnel dans la vie d’un photojournaliste. Ce genre d’images sont en générale faites par des amateurs qui se trouvaient là par hasard.

    Pendant que j’éditais mes photos, j’avais les mains qui tremblaient j’étais surexcites. Les collègues de l’AFP présents sur place pointaient sur les détails dans certains cliches. Comme le pilote qui s’éjecte, une boule de feu avant la chute, le réservoir de kérosène largue avant le crash… J’ai fait 33 cliches entre le moment ou le jet est touché et le moment où il touche le sol."

    - "Qu’est-ce qui vous a marqué dans ces reportage en Libye et en Égypte ?
    - "Libye : Nous avons reçu un accueil très chaleureux de la part de la population libyenne rebelle. Suite au rôle de la France dans ce conflit, la population nous portait en triomphe. Les égyptiens étaient plus suspicieux à notre égard et ce dans les deux camps. Je n’ai pas gardé de très bons souvenirs de mes missions sur place. Bien au contraire, j’ai dû remettre des disquettes pour éviter de me faire lyncher par la foule."

    "Trois questions à Patrick Baz, Photographe AFP de retour du Moyen-Orient" "Quand êtes-vous allé en Libye ?" "En 2011 Je me suis rendu plusieurs (...) Lire la suite

  • La Révolution arabe : Dix leçons sur le soulèvement démocratique.

    Le dernier livre de Jean-Pierre Filiu

    Depuis la chute des présidents Ben Ali et Moubarak, pas un pays arabe n’est épargné par un vent de contestation qui, à défaut d’être irrésistible, laissera partout des traces irréversibles. Ce livre représente la première tentative d’interprétation de ce bouleversement historique et s’efforce d’en tirer dès maintenant un certain nombre de leçons, qui battent en brèche bien des idées reçues.

    Non, l’islam n’est pas le facteur systématique d’explication des comportements politiques. Oui, la jeunesse est en première ligne, elle conteste à tous les niveaux le système patriarcal. Non, l’alternative à la démocratie n’est plus la dictature, c’est le chaos, un chaos déchaîné par les nervis des régimes autoritaires et iniques. Oui, on peut gagner sans chef. La rupture est radicale avec toute une culture du leader charismatique, alors que s’affirme une forme très avancée d’autodiscipline citoyenne. Non, il n’y aura pas d’effet domino, ni d’entraînement mécanique d’un pays à l’autre.

    Dans chaque pays, cette Révolution arabe se déclinera à chaque fois dans le cadre de l’État moderne et des frontières postcoloniales, les régimes ayant le choix entre la réforme substantielle ou la violence suicidaire. Nous ne sommes qu’au début d’une seconde renaissance qui, en écho à la Nahda du XIXe siècle (menée, déjà, par la Tunisie et l’Égypte), cherche à renouer avec les promesses des Lumières arabes.

    Aux Editions Fayard - 7 septembre 2011. Se procurer le livre Par la FNAC Lire la suite

  • Egypte : Les murs du Caire

    Les graffitis du Printemps Arabe

    Claude Guibal suit le Printemps arabe depuis le début des évènements. Elle a parcouru le Caire et rellvé les graffitis sur les mur et les façades de (...) Lire la suite

  • Egypte : retour sur une révolution.

    Bain de sang en Egypte. Un pays au bord de la guerre civile.

    Printemps Egyptien : islamistes au pouvoir et coup de force militaire.

    Le "Printemps Égyptien " s’est transformé en "Été Islamiste". Puis en Coup de Force des militaires contres les Frères Musulmans. Retour sur une révolution où les démocrates se sont fait broyer, pris entre l’armée et les islamistes.

    A lire. Reportages. ll y a 25 ans, le Frêres Musulmans se préparaient déjà...] La nuit des généraux. Ils ont voulu briser la révolution. Le peuple, (...) Lire la suite

  • L’étoffe des dictateurs

    Ces malades qui gouvernent…

    Ils surfent sur le désordre, l’humiliation, le désespoir de leur peuple. Avant de basculer dans le meurtre, la folie, et surtout l’obsession de leur propre survie. Jusqu’au jour où…

    On ne nait pas dictateur, on le devient. Et les tyrans séduisent d’abord les foules avant de les exterminer, passant la première partie de leur vie (...) Lire la suite

  • Printemps Arabes

    L’histoire immédiate en bandes dessinées

    L’histoire immédiate en bandes dessinées

    Après des décennies de totalitarisme, il a suffit du sacrifice d’une personne pour qu’en quelques semaines, la Tunisie, l’Égypte, la Libye… s’enflamment et que les dictatures s’effondrent. Revenant sur ces faits récents, Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès nous relatent cette histoire toujours en marche, replaçant au cœur de ce « printemps des Arabes » celles et ceux qui en furent les acteurs : les femmes et les hommes de là-bas, qui payèrent souvent de leur vie leur engagement.

    Après des décennies de totalitarisme, il a suffit du sacrifice d’une personne pour qu’en quelques semaines, la Tunisie, l’Égypte, la Libye… (...) Lire la suite

  • Agression au Caire

    Le journaliste Daniel Grandclément attaqué dans les rues du Caire

    Témoignage

    Je suis arrivé au Caire à 17 heures, ce qui me permettait de rejoindre mon hôtel dans le centre avant le couvre feu fixé par les forces armées à 19 (...) Lire la suite

  • Le Caire : Sus aux journalistes occidentaux !

    Le pouvoir et la presse officielle alimentent la thèse du complot de l’étranger...

    Après la très violente aggression d’un réalisateur français au Caire

    Daniel Grandclément s’est fait violemment agressé lors d’un reportage dans les rues du Caire. Loin d’être un incident isolé, ce genre d’attaques contre les journalistes se multiplient. Encouragées par des rumeurs de collusion avec les islamistes et de complot occidental et relayées avec insistance par la presse officielle et le pouvoir qui trouve dans cette « main de l’étranger » un exutoire pratique à la colère populaire. Témoignage.

    (Photo : un journaliste agressé en Égypte) « Tout a basculé quand les gens du comité de vigilance du quartier sont arrivés. J’avais une grappe de (...) Lire la suite
    9 septembre 2013
  • Les aventuriers du désert Libyque.

    Fabuleux voyage

    « Quand vous la verrez, vous serez ensorcelé ! »,

    Le désert libyque égyptien abrite un fabuleux ensemble de peintures rupestres, dont celles, uniques au Sahara, du wadi Sura. Nos reporters « embarqués » pour le Figaro magazine, dans une mission scientifique exceptionnelle, ont pu rejoindre le site après des centaines de kilomètres parcourus dans l’un des déserts les plus inhospitaliers de la planète.

    Le Désert Libyque, par Erik Bataille Dans la lumière crue et l’air surchauffé, plusieurs points en mouvement ont surgi sur l’horizon trouble, (...) Lire la suite
    21 juillet 2014
  • Voyage en barbarie- Les oubliés du Sinaï

    Rediffusion sur Public Sénat - Voir l’entretien sur Arte 28 ’

    Une plongée au coeur de la traite des Erythréens par les bédouins égyptiens

    TORTURES : PRISONNIERS DES BOURREAUX DU SINAÏ Entretien avec la grand reporter Cécile Allegra et la journaliste Delphine Deloget, à propos de leur reportage "Voyage en barbarie : Chez les bourreaux du Sinaï".

    (Photos Cécile Allegra- Delphine Deloget pour Le Monde - Tous droits strictement réservés ) "Voyage en barbarie". C’est au Sinaï que nous emmènent (...) Lire la suite
    10 septembre 2014
  • Voyage en Barbarie- Les oubliés du Sinaï (1)

    « La prison d’Abu Omar était couverte de sang, du sol au plafond"

    Un reportage exceptionnel sur la traite des Erythréens dans de le désert égyptien.

    (Photos Cécile Allegra- Delphine Deloget pour Le Monde - Tous droits strictement réservés ) « Ils ont ouvert la porte de la prison. J’ai vu dix (...) Lire la suite
    11 septembre 2014
  • Voyage en barbarie (2) Sinaï. Deux femmes sur la piste des rançons.

    Plus de 600 millions de dollars arrachés par la torture.

    "« Ce trafic, c’est notre « Shoah » à nous, les Erythréens..."

    L’une sur le terrain, l’autre au cœur des institutions. Deux femmes, deux militantes des droits de l’homme, se battent depuis des années pour collecter les preuves du plus grave trafic d’êtres humains de la Corne de l’Afrique : la déportation, la séquestration, la torture et la mort d’au-moins 50 000 Erythréens (1) par des Bédouins du nord-est du Sinaï.

    (Photos Cécile Allegra- Delphine Deloget pour Le Monde - Tous droits strictement réservés ) Il est presque minuit, en ce dimanche de mai 2013. A (...) Lire la suite
    16 septembre 2014
  • Sinaï "Voyage en Barbarie"

    L’appel des réalisatrices

    Les réalisatrices de "Voyage en barbarie", sur l’enlèvement, la détention, la torture et la mort des Érythréens dans désert égyptien du Sinaï, veulent produire un film plus long et traduit en anglais pour mieux faire entendre la voix des victimes.

    Pour que ce film documentaire puisse prendre sa pleine valeur de témoignage, nous souhaitons pouvoir l’étoffer d’une trentaine de minutes et le (...) Lire la suite
    26 novembre 2014
  • Mystérieuse Moyenne-Égypte

    Superbe reportage textes et images.

    "Nous pourrions être Flaubert ou Chateaubriand, remontant le Nil au XIXème siècle..."

    Les traces de pas, à peine visibles dans le sable, pointent vers le grand mastaba brun ocre, le contournent avant de disparaître dans un trou. « Trop tard ! » râle Luc Watrin, un des très rares égyptologues à connaître la région. Une dernière respiration et nous basculons dans le boyau percé par les pilleurs.

    Lire l’article en PDF ] Cent mètres de glaise brute et de moiteur caniculaire où nous rampons longtemps. Incapables de forcer les énormes blocs (...) Lire la suite
    1er juin 2015
  • "Voyage en Barbarie"

    Prix Albert Londres 2015, Prix RSf au FIGRA, Etoile de la SCAM, Lauréat Festival New York...

    VOIR LE DOCUMENTAIRE EN ENTIER Le prix ALBERT LONDRES 2015 a été attribué au au film VOYAGE EN BARBARIE réalisé par Delphine Deloget et Cécile (...) Lire la suite
    2 juin 2015
  • L’Edito : "Les gifles des boxeurs" par Léonard Vincent

    J’étais en charge d’une rédaction le week-end dernier et une tenaille me serrait la gorge. Je savais que, depuis quelques semaines, des centaines de personnes terrorisées étaient de nouveau entassées, sur les plages de Libye, dans des boudins de plastique. On les poussait à la mer après les avoir brutalisé et fait les poches. Je savais qu’une fois au large, comme chaque année, beaucoup se noyaient, parce que leur matelas pneumatique cédait au poids, à l’usure, aux vagues, à leur rafistolage.

    De rares navires se portaient au secours des survivants. Quant aux morts, je voyais une fois encore que leurs cadavres gonflés commençaient à s’échouer sur les plages d’Afrique.

    Et puis un chiffre m’est tombé sous les yeux : plus de mille morts en douze jours.

    Pour le média pour lequel je travaille, j’avais déjà raconté tout cela. L’évasion hors d’Érythrée, la fuite éperdue vers la paix, les camps de concentration en Égypte et en Libye, les naufrages, les héros, l’Italie, Calais... Mais ces histoires illustrées, clamées, n’ont rien changé. Pire : leur répétition a habitué les consciences et lassé les rédactions. Comme ces gifles stimulantes que se donnent les boxeurs avant le combat.

    Malgré tout, j’ai demandé aux journalistes de la rédaction dont j’avais la charge, une fois de plus, d’appeler untel, d’écrire ceci ou cela. Je suppose que c’est ainsi qu’on maintient allumée les bougies dans les tempêtes : au cas où. Peut-être un jour aura-t-on besoin du feu. Ou d’allumer un incendie.

    7 juin 2016

Afrique

Choissisez et cliquez: