UKRAINE

  • « II est difficile d’être un dieu » !

    Scène de tournage en Ukraine

    Le tournage de la première coproduction Est-Ouest, dirigée par Peter Fleischmann, est une épopée.

    Les balais. Où sont les balais ? Sur le plateau du studio Dovshenko à Kiev, un assistant allemand agrippe le bras d’un machiniste russe. L’équipe de (...) Lire la suite
    15 avril 1988
  • Les derniers jours de Tchernobyl

    Malgré la fermeture annoncée, le danger demeure.

    La centrale nucléaire de Tchernobyl a fermé définitivement ses portes en décembre 2000. Le 26 avril 1986, l’explosion de son réacteur IV dispersa sur l’hémisphère Nord un "nuage" chargé d’environ six tonnes de radio éléments, cinq cent fois plus que la bombe d’Hiroshima ! Une population d’au moins 18 millions d’individus fut contaminée, en ex-Urss et un peu partout en Europe. Dans une résolution adoptée à l’unanimité par l’ONU en décembre 1990, l’accident fut qualifié de "désastre radiologique et environnemental et situation d’urgence sans précédent".

    On voudrait croire aujourd’hui à la fin du cauchemar. Mais le temps est loin où l’on pourra jeter Tchernobyl aux oubliettes de l’Histoire. Quatorze (...) Lire la suite
    décembre 2000
  • les derniers jours de Tchernobyl

    Les images des quinze derniers d’activité de l’ultime réacteur

    Depuis le 26 avril 1986...Fermeture annoncée , mais le problème reste entier.

    La centrale nucléaire de Tchernobyl a définitivement cessé de fonctionner le 15 décembre 2000. Le 26 avril 1986, l’explosion de son réacteur IV (...) Lire la suite
    novembre 2000
  • Kiev : Radiographie d’une révolution.

    Qui étaient-ils ?

    Immersion chez les rebelles de Maïdan.

    Quand je suis arrivé en Ukraine le 7 février, Maidan fonctionnait avec une organisation para-militaire, la société civile s’était évaporée. Les deux parties qui s’étaient affrontées,négociaient. La logistique était impressionnante. Par ailleurs, l’électricité et l’eau n avait pas été coupée.Le Press-center, installé dans « la maison des syndicats »proposait des traducteurs bénévoles, des connections internet, du soutien aux journalistes du monde entier qui avaient moins d’une semaine pour boucler leur reportage.Tout se jouait dans l’hyper-centre de la capitale.

    Vue de dessus, c était une équerre qui partait de la place de l’indépendance jusqu’aux pieds du parlement.J’ai fait le tour de ce territoire et quand je demandais qui était le commandant de Maidan un nom revenait tout le temps : celui d’Andriy Parubiy. Aussi dans le staff du Press-center, les jeunes volontaires parlaient de « Mr chocolat »Porochenko, qui, d’après eux, finançait la révolution.

    Pourtant, alors que Maidan faisait la une régulièrement dans la presse depuis novembre, c’était la première fois que j’entendais parler de ces deux personnages qui jouaient un rôle incontestable dans cette révolution.

    Quand je suis arrivé en Ukraine le 7 février, Maidan fonctionnait avec une organisation para-militaire, la société civile s’était évaporée. Les deux (...) Lire la suite
    11 février 2016

Europe

Choissisez et cliquez: