Jean-Paul Mari présente :
Le site d'un amoureuxdu grand-reportage

Livre. « Oublier la nuit », par Jean-Paul Mari. Sélection Prix Renaudot. Prix Transfuge. Sélection Prix du Roman de la Nuit.

Livres Bloc-Notes évenements publié le 01/06/2022 | par Jean-Paul Mari

« Eblouissant de force et de lumière »

 

« Je suis né dans une tombe. Pas un simple trou pioché dans la terre, mais une chambre rectangulaire toute blanche avec des murs passés à la chaux, un carrelage sanitaire où mon père était couché, nu, sur une dalle de marbre, enroulé dans un drap blanc. Il avait l’air détendu. Quand je l’ai embrassé, il avait la peau tiède et j’ai compris qu’il était mort. Abattu d’une balle de gros calibre dans le dos par les tueurs qui guettaient. Je ne le savais pas encore mais il me faudrait toute une vie d’adulte, un livre entier, pour trouver un sens à ce chaos primaire. Où que je sois, quoique je fasse, sur un ring de boxe, ou à pied sur la ligne verte de Beyrouth ou à Bagdad sur Euphrate, dans Jérusalem la maudite ou Sarajevo l’assiégée, dans les banlieues obscures de l’islam, au cœur d’une forêt d’Amazonie ou des charniers du Rwanda, je n’aurais pas d’autre choix que de chercher encore et encore à résoudre la même énigme de l’ombre. A oublier la nuit et à chercher la lumière. »

Éditions Buchet Chastel

REACTIONS

« Ce qui nous blesse et finit par nous tuer n’est pas tant l’horreur nue que l’horreur consentie ». Cette phrase mérite qu’on s’y attarde, elle témoigne de l’appel souterrain à l’humanité qui parcourt ce livre et l’illumine. »Revue Transfuge.

« Remarquablement écrit, terriblement humain, ce livre est aussi un voyage
intérieur, lorsque petite et grande histoire s’entremêlent. » Les Échos

« Jean-Paul Mari pose des questions difficiles en regardant derrière lui. Et c’est fascinant, touchant, important et parfois drôle. » Ronan, Libraires d’en-Haut

« Il faut avoir le cœur bien accroché pour lire ce bouquin, mais c’est ce que j’ai lu de mieux sur cette rentrée littéraire. » Lecteur

« C’est le combat de Jacob avec l’ange qui vaincu, au bout de la nuit, lui donne sa bénédiction. Le combat de Jean-Paul Mari avec l’ange de la mort, dure bien plus longtemps. Et au bout du tunnel de cet homme hectique, l’enfant peut enfin pleurer et oublier la nuit. » Lecteur, Babelio

« C’est une réflexion engagée sur l’état du monde, un hommage à tous ceux qui luttent ». Anne L. Libraires d’en-haut

« Oublier la nuit mêle l’intime et l’universel sans jamais négliger le style.  » Christian Authier, Figaro-magazine.

 

 

 

 

 

SE PROCURER LE LIVRE

FNAC
https://livre.fnac.com/a16991591/Jean-Paul-Mari-Oublier-la-nuit

Amazon
https://www.amazon.fr/gp/buy/primeinterstitial/handlers/display.html?hasWorkingJavascript=1


TOUS DROITS RESERVES