Le site des amoureuxdu grand-reportage

Guerre d’Algérie: Le roman fou de la « Bleuite », en images.

publié le 31/05/2020 | par Yann Le Bechec

La Bleuite est la plus grande opération d’infiltration, d’intoxication et de manipulation jamais réalisée par l’armée française en Algérie.


 

Dessins : Yann Le Bechec

 

 

BLEUITE EN ALGERIE, LA GUERRE CACHÉE

 La « Bataille d’Alger » lancée le 7 janvier 1957, a duré neuf mois et tout le monde la connaît.

La « Bleuite », initiée à la même époque, a duré près de deux ans et personne n’en sait rien.

Un tabou de mémoire

La Bataille d’Alger des parachutistes de Massu, à grand renfort de rafles massives, d’interrogatoires et de tortures, a abouti au démantèlement des cellules terroristes du FLN dans la capitale.

La Bleuite, menée dans l’ombre et à bas bruit, a commencé par investir la Willaya d’Alger jusqu’à la diriger en lieu et place du FLN avant de se conclure par une immense purge interne qui a provoqué la mort d’au moins 2000 combattants et dévasté l’intelligentsia FLN au maquis.

La Bleuite est la plus grande opération d’infiltration, d’intoxication et de manipulation jamais réalisée par l’armée française en Algérie.

Si puissante, si secrète, si efficace qu’elle en est devenue embarrassante, donc cachée, par tous les parties en présence qui en ont fait une mémoire taboue. Au centre de l’Histoire, il y a un homme peu commun, chef du Groupe de Renseignements et d’Exploitation, le GRE, Paul-Alain Léger, plus connu sous le nom de « Capitaine Léger ».

Texte Jean-Paul Mari

 

Voir le documentaire réalisé par Jean-Paul Mari

 


Tous droits réservés "grands-reporters.com"Tous droits réservés "grandsreporters.com"