Le site des amoureuxdu grand-reportage

Coronavirus: La plaie des fausses rumeurs. Et les conseils sûrs.

Edito publié le 17/03/2020 | par grands-reporters

Petit bréviaire à l’usage de tous : Comment faire la différence entre les fausses rumeurs et les vrais conseils.

1. La prévention du Covid-19

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). Les autorités sanitaires préconisent l’adoption de « gestes barrières » afin de limiter la propagation du virus :
• se laver les mains très régulièrement ;
• tousser ou éternuer dans son coude ;
• se saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades ;
• utiliser des mouchoirs à usage unique.
Les mauvais « conseils » à ne pas suivre :
• Non, boire des boissons chaudes ne « neutralise » pas le coronavirus.
• Non, il n’est pas recommandé de se raser la barbe.
• Non, on ne peut pas dire que seules les personnes présentant des symptômes sont contagieuses.
• Non, la cocaïne ne soigne pas le virus (à lire sur l’AFP Factuel).
• Non, une solution saline ne suffit pas à contrer la maladie (à lire sur l’AFP Factuel).
• Non, la viande de bœuf ne fait pas office de vaccin contre le virus (à lire sur l’AFP Factuel)
• Non, boire de l’eau toutes les quinze minutes ne protège pas du virus (à lire sur l’AFP Factuel).
• Non, la vitamine C n’est pas un traitement du Covid-19 (à lire sur 20 Minutes).
• Non, l’alcool ne tue pas le virus (à lire sur 20 Minutes).
• Non, le gel désinfectant pour les mains ne favorise pas le cancer (à lire sur l’AFP Factuel).

2. L’épidémie et ses conséquences
Difficile de suivre, tant les conséquences mondiales de l’épidémie sont nombreuses. Pour retrouver les dernières informations sur le sujet, nous vous recommandons de consulter :
• notre tableau de bord de la propagation de l’épidémie en France et dans le monde ;
• nos réponses aux questions fréquentes sur le sujet ;
• les dernières informations sur le coronavirus SARS-CoV-2 dans notre rubrique dédiée ;
• les recommandations sanitaires et autres informations pratiques sur le site du gouvernement.
Les fausses informations qui ont circulé :
• Non, cette épidémie n’est pas qu’un « gros rhume monté en épingle. »
• Non, il n’est pas sûr que le retour des beaux jours tuera le virus.
• Cette vidéo de cohue dans un supermarché en Allemagne n’a rien à voir avec l’épidémie de Covid-19.
• Ces vidéos montrant des porcs enterrés vivants non plus (à lire sur l’AFP Factuel).
• Cette photo ne montre pas des personnes atteintes du coronavirus, mais une performance artistique en Allemagne (à lire sur l’AFP Factuel).
• Cette vidéo ne montre pas des personnes mortes à cause de l’épidémie (à lire sur l’AFP Factuel).
• Non, des hordes de Chinois ne fuient pas vers le Vietnam en courant (à lire sur Les Observateurs).

3. La recherche de traitement contre le virus
• En l’état des connaissances actuelles, le développement d’un vaccin contre le SARS-CoV-2 pourrait prendre au moins un an, voire deux.
• La recherche explore également une autre piste : celle du développement de médicaments qui ciblent plus largement les coronavirus. Cette hypothèse permettrait de répondre à l’épidémie actuelle, mais aussi de faire barrage à d’autres virus de la même famille.
• En France, un « essai clinique » pour évaluer l’efficacité de quatre traitements différents doit être lancé à la mi-mars.

Les fausses informations qui ont circulé :
• Non, ce laboratoire ne cherche pas de cobayes pour leur injecter le virus.
• Il est trop tôt pour affirmer qu’un vaccin efficace a été développé contre le Covid-19. (à lire sur CheckNews)

4. L’origine du coronavirus SARS-CoV-2

La communauté scientifique n’a pas encore tranché la question. Une forte parenté génétique entre le SARS-CoV-2 et des coronavirus prélevés sur des chauves-souris a été constatée. Mais cela n’explique pas tout : les spécialistes estiment qu’un hôte intermédiaire l’a transmis à l’homme, comme c’est souvent le cas. Pour le SRAS et le MERS, par exemple, la civette et le dromadaire avaient été respectivement identifiés comme porteurs intermédiaires.
En ce qui concerne le coronavirus actuel, le pangolin figure actuellement parmi les principaux « suspects », puisqu’il est porteur d’un coronavirus au profil génétique très proche de celui du SARS-CoV-2, mais cette hypothèse reste à confirmer.
Les fausses informations qui ont circulé :
• Non, le Covid-19 n’est pas une combinaison du SRAS et du sida.
• Cette vidéo qui prétend démontrer que le SARS-CoV-2 serait une arme biologique ne tient pas la route.
• Non, cette bouteille de désinfectant ne prouve pas que le coronavirus actuel existait avant 2019.
• Non, il n’est pas prouvé que le coronavirus viendrait des serpents ou de la soupe de chauve-souris.
• Non, le SARS-CoV-2 n’a pas été créé en 2003 aux États-Unis.
• Non, ce marché n’est pas celui où est apparu le coronavirus actuel en Chine. (à lire sur l’AFP Factuel)
• Non, la Fondation Gates n’a pas organisé de « simulation » de l’épidémie actuelle en octobre 2019.
• Non, la Fondation Gates n’a pas financé une entreprise qui détient le brevet du coronavirus SARS-CoV-2.

 

Voir l’article complet


tous droits réservés lemonde